Sénégal: Dakar 2022, terre de jeux !

Palais multisports "Dakar Arena"

Dakar est déjà sur les starting-blocks ! Après Singapour en 2010 et Nanjing (en Chine) en 2014, Buenos Aires en 2018, c'est le Sénégal qui a été choisi pour abriter les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de 2022 par le Comité International Olympique (CIO).

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar 2022 ouvrent un chapitre exceptionnel du sport dans notre pays et sur tout le continent. C'est en effet la première fois qu'un pays d'Afrique accueille des jeux olympiques et le Sénégal est bien décidé à les réussir.

Bien sûr, ce n'est pas encore la coupe du monde de football, mais les jeux olympiques restent l'une des manifestations sportives les plus populaires du monde. Bien plus qu'une simple compétition sportive, les jeux olympiques sont un bon modèle pour les jeunes, qui les invitent à s'imprégner et à vivre selon les valeurs de Respect, d'Amitié et d'Excellence, aussi bien sur le terrain qu'en dehors.

C'est pourquoi l'organisation des jeux olympiques de la jeunesse au cœur de la capitale sénégalaise est une merveilleuse chose, qui va dynamiser la région de Dakar et rayonner bien au-delà en terre africaine. C'est un rêve qui devient réalité et c'est très important de montrer qu'on a les mêmes capacités que partout dans le monde. Cet événement signifie pour nous d'accueillir près de 4000 athlètes entre 15 et 18 ans, sur 28 disciplines comme aux JO classiques. Mais surtout : représenter l'Afrique et mettre en avant des talents sénégalais. Les JOJ, ce sont des retombées économiques ! Outre le secteur de la construction qui devrait y gagner, celui du tourisme va profiter d'un coup d'accélérateur, avec des dizaines de milliers de visiteurs étrangers qui sont attendus durant les olympiades, soit autant de consommateurs potentiels.

L'impact social et environnemental de l'organisation des Jeux sera également positif. Sans compter que l'organisation des JOJ devrait accélérer la rénovation de plusieurs infrastructures sportives et ça va faire du bien au sport sénégalais. Parce qu'organiser les Jeux, c'est d'abord promouvoir le sport et à court terme, "l'effet JOJ" pourrait aussi encourager les sénégalais à se mettre au sport.

Qu'il s'agisse de développer des infrastructures indispensables, de stimuler l'économie locale ou d'accroître le tourisme, l'accueil d'un événement d'une telle envergure offrira de grandes possibilités à notre pays.

Dakar a été choisie comme hôte par le CIO pour sa vision de créer un projet de transformation qui met en lumière l'émergence de la ville, du pays et du continent et place la jeunesse au premier plan de sa planification stratégique.

En phase avec le "Plan Sénégal Émergent" établi par le Président Macky Sall, Dakar 2022 vise non seulement à ouvrir la voie à de futures initiatives au Sénégal, mais aussi à mettre en valeur le meilleur de l'Afrique et de sa capacité à innover. Notre Président se sera bien battu pour ce résultat car il a perçu dans ce rendez-vous historique, l'occasion de présenter au monde une société sénégalaise modernisée, jeune, ouverte et tolérante.

Notons que si le Sénégal a décroché les Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2022 c'est aussi grâce à l'atout Mamadou Diagna Ndiaye. Un président très actif du Comité National Olympique et Sportif Sénégalais (CNOSS) qui a su apporter une contribution déterminante et qui saura mobiliser les Sénégalais autour d'un vrai et grand défi commun. Mais les JOJ sont avant tout la fête de la jeunesse, c'est leur aventure à eux et tous les jeunes du pays doivent y participer.

Alors qu'on leur donne ce tremplin et que ce levier de développement économique et social soit le leur ! Et que Dakar, capitale cosmopolite soit mise sur orbite !

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.