Togo: Extrême onction

9 Janvier 2020

Le Comité d'action pour le renouveau (CAR, opposition) n'a pas de candidat à la présidentielle. Il a annoncé son retrait du processus électoral et le départ de ses représentants à la Céni (Commission électorale).

Le CAR estime que les conditions ne sont pas réunies pour un scrutin fiable.

'La position affichée par ce parti est très marginale. A mon avis, c'est une formation qui est en train de mourir', a déclaré mercredi au micro d'une radio privée Christian Trimua, le ministre des Droits de l'homme.

Il estime que les gesticulations du CAR n'ont qu'un seul objectif, tenter de survivre médiatiquement.

Pour le ministre, il est faux d'affirmer que le processus n'est pas transparent. 'Certes, tout n'est pas parfait et on peut améliorer les choses', souligne-t-il.

D'ailleurs, ajoute-t-il, un parti comme l'ANC fait confiance aux conditions d'organisation et a été l'un des premiers à déposer sa caution.

La Commission électorale a reçu les dossiers de 10 candidats.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.