Gambie: La Gambie Ouvre UN Consultat Général À Dakhla

9 Janvier 2020

La Gambie a ouvert mardi un consulat général à Dakhla (Sud du Maroc), lors d'une cérémonie d'inauguration présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et son homologue gambien, Mamadou Tangara.L'ouverture du consulat général de Gambie dans les provinces du Sud du Royaume est conforme à la position constante de ce pays africain vis-à-vis de la question du Sahara marocain, a indiqué M. Bourita lors d'un point de presse conjoint avec son homologue gambien.

La Gambie a toujours soutenu la légitimité internationale et les droits historiques du Royaume au sein de toutes les instances régionales et internationales, a-t-il indiqué.

De même, il a souligné l'importance de cet événement dans l'histoire des relations solides et historiques entre le Maroc et la Gambie, des relations qui ont connu une grande évolution dans les dernières années, rappelant dans ce cadre la tenue de la commission mixte prochainement à Banjul où une série de conventions seront signées dans plusieurs domaines.

De nombreux pays manifestent leur intérêt pour ouvrir des représentations diplomatiques dans les provinces du Sud, pour exprimer leur soutien à la marocanité du Sahara, a-t-il noté, faisant savoir que d'autres consulats seront ouverts à Dakhla et Laâyoune par des pays africains et non africains.

L'ouverture aujourd'hui d'un consulat gambien à Dakhla et celle de l'Union des Comores à Laâyoune vient confirmer que la marocanité du Sahara est irréversible, a tenu à préciser M. Bourita, soulignant qu'à l'instar des consulats installés à Marrakech, Casablanca ou Tanger, « il est normal que ces représentations diplomatiques soient présentes dans les provinces du Sud dans le cadre de la souveraineté du Maroc ».

Et d'ajouter que cette décision vient conforter également la dynamique positive que connait la cause nationale sur la scène internationale à travers le soutien constant qu'expriment plusieurs pays à la marocanité du Sahara.

La ville de Dakhla constitue un véritable trait d'union entre le Maroc et sa profondeur africaine, a poursuivi M. Bourita, soulignant que cette ville est dotée d'instituts de formation professionnelle qui pourront être mis à la disposition des frères africains pour bénéficier de l'enseignement et de stages dans des domaines d'intérêts commun, en l'occurrence la pêche maritime, le tourisme et l'agriculture.

De son côté, le ministre gambien des Affaires étrangères a souligné que la décision de son pays d'ouvrir un consulat général à Dakhla est un acte de souveraineté conforme aux règles et usages diplomatiques, ajoutant que cet acte s'inscrit dans la logique poursuivie par la Gambie depuis son indépendance, à savoir la reconnaissance de la marocanité du Sahara.

Dans cette lignée, il a réitéré la position de la Gambie qui « n'a jamais souffert d'ambiguïté sur la question de la marocanité du Sahara et de l'intégrité territoriale du Maroc ».

M. Tangara s'est également réjoui que cette ouverture constitue un »événement historique », étant donné que la Gambie est le premier pays africain à avoir ouvert une représentation diplomatique dans cette ville, notant que »ce n'est que le début d'une très forte dynamique de coopération entre les deux pays », notamment après l'ouverture d'une ambassade de Gambie à Rabat et d'un consulat honoraire à Casablanca.

Le Maroc exerce effectivement sa souveraineté sur son Sahara et la décision de la Gambie d'ouvrir une représentation consulaire dans cette région du Royaume s'inscrit dans le prolongement des positions exprimées par cet État au sein de l'Assemblée générale de l'ONU et d'autres fora internationaux appuyant l'intégrité territoriale du Maroc, a-t-il insisté.

Le chef de la diplomatie gambienne a fait remarquer que « toute critique de cette décision représente une ingérence dans les relations diplomatiques qu'entretiennent deux nations africaines souveraines que sont le Maroc et la Gambie ».

Pour rappel, la Côte d'Ivoire avait ouvert en juin dernier un consulat honoraire à Laâyoune et en décembre, l'Union des Comores a inauguré un consulat général dans la même ville.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.