Tchad: Le militant tchadien Mahamat Nour Ibedou est libre

Soulagement au Tchad : la justice a finalement abandonné les poursuites contre le militant des droits de l'Homme Mahamat Nour Ibedou. Satisfait, ce dernier ne compte cependant pas en rester là.

Le défenseur des droits de l'homme Mahamat Nour Ibedou a été libéré le 8 janvier. Celui qui est aussi le secrétaire général de la Convention tchadienne pour la défense des droits de l'homme (CTDDH) avait été convoqué par la police le 4 décembre dernier à la suite d'une plainte pour diffamation contre un membre de la famille du chef de l'Etat Idriss Deby Itno. Puis il s'était vu notifié une infraction pour meurtre et complicité de meurtre dans une affaire qui remonte à 2014. Il avait ensuite été incarcéré.

Après plus d'un mois, le juge d'instruction a estimé qu'il n'y avait aucune preuve de l'implication du défenseur des droits de l'homme dans cette affaire et il a rendu un non-lieu. Pour Mahamat Nour Ibedou, ces nouveaux déboires avec la justice tchadienne relève d'un complot contre sa personne. Il le dit au micro de notre correspondant à N'Djamena, la capitale tchadienne. Blaise Dariustone l'a rencontré à sa sortie de prison.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.