Congo-Brazzaville: Infrastructures - Le chantier routier reprend son cours dans le Pool

A la faveur du retour effectif de la paix dans le Pool, le ministre de l'Equipement et de l'entretien routier, Emile Ouosso, a lancé officiellement, le 9 janvier à Nganga Lingolo, les travaux d'aménagement et de réhabilitation du réseau routier de ce département.

Sur une longueur totale de 227.2 km, les travaux d'aménagement de la route Nganga Lingolo-Linzolo-Mbandza Dounga-Voka (86km) seront exécutés par la société forestière Taman Industries LTD pour un montant de 3.303.315.896 FCFA sur financement de l'Etat congolais.

Ces travaux ont été lancés en présence des ministres Rosalie Matondo de l'Economie forestière, Antoine Nicéphore Thomas Fylla de Saint-Eudes de l'Enseignement technique et professionnel, et Yvonne Adélaïde Mougany des Petites et moyennes entreprises. Autres axes à réaliser : Mayitoukou-Goma Tsé Tsé (12km) ; ainsi que les routes des districts de Loumo, Louingui et Boko.

Les routes retenues seront construites conformément aux normes forestières pour les terrassements et celles des travaux publics pour la construction des ouvrages de type dalots. Sur le volet terrassements, il est prévu le débroussaillage mécanique de la route en zone de savane arbustive sur une largeur de 15m ; l'élargissement de l'emprise de la route dans les zones encaissées au moyen des déblais mis en dépôt ; le traitement des pentes ravinées ; le rechargement de la route à la latérite sur une épaisseur de 15cm ; la réalisation des remblais ordinaires puis le reprofilage lourd y compris la création des saignés et divergents.

« L'entretien de cette route était tant attendu. Actuellement, il faut deux heures pour arriver à Brazzaville sur 54km alors qu'avant nous faisions 45minutes à partir de Linzolo. La réalisation de cette route permettra de désengorger cet axe productif. C'est la route économique de la partie sud », a témoigné le député de Mbandza Dounga, Bernard Tchibambéléla.

Notons que le gouvernement a engagé, depuis 2018, des actions de réouverture, d'aménagement et de réhabilitation du réseau routier de ce département « fortement dégradé ».

La RN1 menacée de coupure

La route nationale N°1 bis, axe Nganga Lingolo-Kinkala est fortement menacée par trois érosions notamment à Nguéla Tsétséké au PK35+000 ; Koubola au PK21+500, et à Sissia au PK 13+700.

« Depuis l'arrêt des travaux sur les différents fronts de notre réseau routier national et en particulier dans le département du Pool, il avait été observé une dégradation très prononcée des routes, caractérisée par le retour massif de la végétation, par l'effondrement de certains ouvrages de franchissement, par l'apparition des ravins, exposant à coup sûr certaines routes à des ruptures de trafic et d'autres à des sérieux risques de coupure, à l'instar de la Route nationale N°1 bis au tronçon Nganga Lingolo-Kinkala », a indiqué le directeur général de l'entretien routier, Blaise Onanga.

A Koubola, le ravin situé à environ 30 mètres du poste de péage a ébranlé certains ouvrages. Mais la menace qui guette cette route est plus grave à Nguéla Tsétséké et à Siassia, où l'érosion se situe respectivement à zéro mètre et à environ 5 mètres de la chaussée. « A Nguéla Tsétséké, l'ouvrage est déjà dans le ravin », a confirmé le directeur départemental de l'entretien routier (Pool), Gildas Davy Moungabio.

Face aux pluies diluviennes, le Conseil départemental du Pool, conjointement avec la Préfecture et la direction départementale de l'Entretien routier ont trouvé une solution temporaire avant l'entame des travaux d'envergure. « Nous avons temporairement supprimé les divergents qui vont vers le ravin, donc nous avons mis des saignés et des trous perdus pour diminuer le débit des eaux. Depuis cette initiative, l'évolution du ravin a été ralentie. Les eaux sont orientées dans les trous perdus et les divergents pour éviter une dégradation avancée », a expliqué le directeur départemental de l'entretien routier.

Après constat, le gouvernement rassure que ces ravins seront traités par la société Taman Industries LTD, comme inscrit dans son cahier des charges. Cette entreprise sera également à pied d'œuvre pour la réhabilitation des bretelles au niveau de Loumo-Tombomanianga, outre l'aménagement du tronçon Nganga Lingolo-Linzolo-Mbandza Dounga-Voka.

En perspective...

Dans sa politique de désenclavement de l'arrière-pays et de développement des infrastructures routières de plus en plus proches des bassins de production, le gouvernement entend, dans le cadre du partenariat entre le gouvernement et les sociétés forestières en activité au Congo, reprendre des actions portant réouverture, aménagement et réhabilitation des routes des districts de Goma Tsé Tsé, Mbandza Ndounga, Louingui, Loumo et Boko.

Il s'agit notamment de l'axe Nganga Lingolo-Linzolo-Mbandza Ndounga-Kimpandzou-Voka (86km) ; Kimbouzi-Mbandza-Bémbé (8,7km) ; Nsaka-Mbandza-Nganga (13,2km) ; Mbandza-Nganga-Ngoundiandza (7,0km) ; Mpangou-Kimbouta-Frontière RDC (6,0km) ; Bintou-Mbandza Kola-Kala (20,5km) ; Bandza Nkolo-mayombe-Mbandza-Ntombo (11,8km) ; Mayitoukou-Goma Tsé Tsé (12km) ; Carrefour Musana-Mounkounkou-Sakamesso-Kimboukou-Mazi-Moulenda-Mbandza Tibi-Kimbeti (28km) ; Kimpalala-Mpété-Yanga Moukongo-Kélékété-Mbandza Nganga (34km).

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.