Sénégal: Alphabétisation - 107 villages de la région de Kaolack vont bénéficier du PALAM 2

Kaolack — La deuxième phase du Programme d'alphabétisation et d'apprentissage des métiers pour la lutte contre la pauvreté (PALAM) va profiter à 107 villages de la région de Kaolack (centre), a-t-on appris jeudi auprès de sa directrice, Khady Fall Ndiaye.

"La phase pilote du PALAM avait enrôlé 200 villages des régions de Diourbel et Kaffrine. La phase 2 du programme va concerner les régions de Fatick, Thiès et Kaolack", a-t-elle dit lors du lancement de cette nouvelle phase.

Cent-sept villages de la région de Fatick vont en bénéficier, a-t-il précisé.

"L'objectif principal du programme est d'aider à réduire la pauvreté, chez les enfants et les femmes vivant en milieu rural notamment, en les dotant de compétences (... ) et de capacités techniques professionnelles", a expliqué Mme Ndiaye.

En plus d'être alphabétisés, les bénéficiaires de la deuxième phase du PALAM seront formés à la microfinance, ce qui leur permettra d'améliorer leur existence, selon la directrice du programme.

Le PALAM est une initiative du ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants.

Il bénéficie d'un financement de 13,7 milliards de francs CFA provenant de l'Etat du Sénégal et de la Banque islamique de développement (BID), et sa durée de mise en œuvre est de cinq ans, selon Khady Fall Ndiaye.

Elle affirme que la phase pilote du programme d'alphabétisation a donné des "résultats significatifs", avec "un taux de réussite de près de 90%", ce qui justifie son extension aux régions de Kaolack, Fatick et Thiès.

"Le PALAM 2 sera mis en œuvre avec la méthode par alternance, avec 80% de travaux pratiques dans des ateliers artisanaux et 20% d'enseignement théorique", a dit Mme Ndiaye.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.