Gabon: Le pays initie une réglementation du web et des télévisions/radios en ligne

Abuja, Nigeria — Le gouvernement fédéral nigérian a ordonné à sa Commission nationale de radiodiffusion (NBC) de réglementer le web et les stations de télévision/radio en ligne et de sanctionner tous les auteurs de discours de haine sur les ondes.Estimant que ces nouvelles mesures visent à repositionner l'industrie de la radiodiffusion, le ministre nigérian de l'Information et de la Culture, Alhaji Lai Mohammed, a déclaré jeudi dans un communiqué du conseiller Segun Adeyemi, que ces directives sont devenues nécessaires suite à la présentation du rapport de la commission chargée de définir les modalités de mise en œuvre des recommandations.

Le ministre a déclaré que les recommandations ont été approuvées par le président Muhammadu Buhari.Déclarant que la directive couvre les dispositions relatives à la réglementation du discours de haine, entre autres, Alhaji Mohammed a noté que "suite à ma satisfaction du rapport qui était très professionnel et détaillé, je souhaite donner instruction à la Commission de prendre les mesures nécessaires pour mettre en œuvre les différentes dispositions qui y figurent".

"Cette directive couvre les dispositions relatives à la réglementation du web et de la télévision/radio en ligne, la réglementation des radiodiffuseurs internationaux qui diffusent des signaux au Nigeria, les discours de haine, les ressources humaines et le bien-être du personnel, le financement de la mise en œuvre des réformes, le suivi, l'indépendance de l'organisme de réglementation et la facilité de délivrance des licences d'exploitation ainsi que les questions de concurrence et de monopole.

"Cette réglementation empêche l'abus de monopole ou de pouvoir de marché ou les pratiques anticoncurrentielles et déloyales par un radio-diffuseur étranger ou local pour supprimer d'autres radiodiffuseurs locaux sur les marchés de la télévision et de la radio, ayant supprimé l'exclusivité de tout le contenu au Nigéria et rendu obligatoire le partage de tout le contenu moyennant le paiement de redevances commercialement viables".M. Mohammed a ajouté que la nouvelle réglementation obligera les radiodiffuseurs à utiliser le contenu et les services des producteurs indépendants nigérians, afin de satisfaire aux exigences réglementaires en matière de contenu local à 70 %.

Il a expliqué que cela permettra aux producteurs locaux de bénéficier d'un financement et d'investissements appropriés, de renforcer les collaborations étrangères, de développer l'industrie locale, d'élever le niveau des productions locales et, en fin de compte, de créer des emplois.Selon lui, la nouvelle réglementation garantira également que les producteurs de contenus seront payés rapidement pour les publicités et le contenu sponsorisé placés sur toutes les plateformes de télévision, de radio et de diffusion.En outre, M. Mohammed a ajouté que la mise en œuvre de la directive garantira que la production de publicités soit localisée afin de créer et de promouvoir la production locale.Il a indiqué que pour le contenu musical, la nouvelle réglementation garantira que les radiodiffuseurs gagnent des droits d'auteur sur leurs œuvres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Infos Plus Gabon

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.