Nigeria: Voir ou revoir - « Beasts of no nation »

Adaptation du roman du même nom rédigé par le Nigérian Uzodinma Iweala, « Beasts of no nation » est l'histoire d'un jeune orphelin victime de guerre dans son pays. Scénarisé et réalisé par l'Américain Cary Joji Fukunaga, le film est sorti en 2015 au Royaume-Uni.

Dans un pays inconnu d'Afrique, des groupes rebelles se battent contre l'armée pour le contrôle des richesses naturelles du pays. C'est dans cette atmosphère que l'on découvre Agu, un aimable garçon élevé dans une bonne famille qui va se retrouver seul après avoir été témoin de la mort de son père et son frère, puis séparé de sa mère.

Perdu dans cette lamentable réalité où il doit survivre par ses propres moyens, il est malheureusement recueilli par un chef rebelle interprété par Idris Elba. Mégalomane, pédophile, drogué et ambitieux, cet homme détestable va créer une relation particulière avec le jeune Agu. Prisonnier dans un monde qu'il ne comprend plus et dans lequel il se détourne de toute son innocence, Agu interprète à merveille le destin de nombreux enfants-soldats. Des enfants qui aimaient jouer et se retrouver en famille, mais qui vont devoir abandonner cette vie de petit garçon pour une arme et une machette. Des jeunes garçons non seulement plongés dès leur plus jeune âge dans le monde des adultes, mais sitôt déshumanisés pour en faire des machines soumises et sans réflexion. Leurs conditions de vie sont ignobles et leurs vies ne sont que d'immenses blessures ouvertes (massacres, meurtres, violence, viols). Et la morale dans ce scénario? A chacun d'en trouver selon sa perception et sa conviction car le film s'achève sans nous fournir de réelles réponses sur le devenir de ce petit garçon.

"Beasts of no nation" est à la fois violent et réaliste. Pas de compromis sur les coûts humains d'une guerre absurde, ni de romanesque et de musique sensuelle pour atténuer le récit. La cruauté et la sauvagerie des guerres, non seulement en Afrique, mais globalement dans le monde, sont partagées froidement au téléspectateur.

Produit par Netflix, ce film d'environ 2h 16 mn, a été favorablement accueilli par la critique. Plusieurs fois nominé, il a été présenté en 2015 au Festival international du film de Toronto. « Beasts of no nation » a notamment : reçu les prix Marcello-Mastroianni 2015 et National Board of Review Awards 2016, du meilleur espoir pour Abraham Attah ; remporté le prix du meilleur acteur dans un second rôle pour Idris Elba lors des Golden Globes en 2016 ; obtenu le prix du meilleur acteur et meilleur acteur second rôle lors des Independent Spirit Awards 2016, etc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.