Cameroun: Victimes du bateau naufragé du BIR - La Nation compatissante

Deux journées de deuil national ont été décrétées par le chef de l'Etat dès ce jour, alors que le MINDEF représentera le président de la République ce jour à l'hommage rendu aux victimes à Douala.

Deux journées de deuil national vont être observées en mémoire des 34 victimes du navire « le Mundemba » dès ce jour et ce, jusqu'à demain. Par ailleurs, les drapeaux seront mis en berne sur toute l'étendue du territoire national et dans les postes diplomatiques et consulaires du Cameroun à l'étranger pendant cette période. Ainsi en a décidé le chef de l'Etat. Le président de la République, Paul Biya, tient ainsi à associer la Nation toute entière à la douleur des familles des victimes du naufrage survenu le 16 juillet dernier vers 6 heures au large de Debunsha dans la région du Sud-Ouest, lorsque ce bateau logistique appartenant au Bataillon d'intervention rapide (BIR), en partance pour Bakassi pour un ravitaillement, a chaviré en mer. Dans le même ordre d'idées, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (MINDEF), Joseph Beti Assomo représentera personnellement le chef de l'Etat ce jour à la cérémonie d'hommage aux disparus qui aura lieu dès 9 h à la Base aérienne 201 (BA 201). Le MINDEF transmettra aux familles la compassion du président de la République, chef des armées.

Il convient de rappeler que, conformément au communiqué de presse rendu public le 16 juillet 2017, 37 personnels y compris l'équipage, se trouvaient à bord du navire au moment de sa disparition en mer. Des équipes de recherche composées de patrouilles maritimes et aériennes des forces de défense camerounaises avaient aussitôt été dépêchées dans la dernière zone de contact du navire. Leur action avait permis de secourir trois soldats alors que les 34 autres occupants avaient disparu dans le naufrage.

A la suite de cet accident, le chef de l'Etat avait ordonné l'intensification des recherches, la mise en place d'une cellule de crise au ministère de la Défense pour coordonner les différentes opérations et d'une commission d'enquête. Cette dernière est présidée par le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Défense, chargé de la gendarmerie nationale, Jean Baptiste Bokam. La première réunion de crise a été présidée en son cabinet le 16 juillet dernier par le MINDEF. Les soldats survivants prendront part à la cérémonie d'hommage de ce jour à la Base aérienne de Douala.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.