Guinée: Le préfet de Labé a-t-il vendu une parcelle autrefois affectée à la justice ?

10 Janvier 2020

Il y a quelques semaines un problème de foncier impliquant le préfet de Labé a été soulevé par l'ancien procureur près le TPI de Labé, Ansoumane Douno. Des infos qui ont alors circulé un foncier attenant au tribunal et propriété des hommes de loi aurait été vendu à Plan Guinée par le préfet sauf que cette version était loin d'être la bonne.

Invité de l'émission Hallein Fop dans l'après-midi du jeudi et parfaitement détendu Safioulahi Bah a sans langue de bois abordé la question.

En possession de toute la documentation afférente, le préfet a d'abord rappelé que d'antan cet espace "litigieux" a servi de résidence au technicien blanc qui assurait la fonction de directeur de l'hôpital puis l'a occupé à sa suite Mr Marega père de l'honorable Fodé Marega.

Le préfet a rappelé que dans les conditions d'octroi de cette parcelle à la justice une clause précisait qu'après l'écoulement d'un certain temps sans exploitation, la parcelle pouvait être retirée par l'Etat et réaffecté à son compte sachant que ces cas de cessions étaient une prérogative préfectorale.

Le préfet a aussi précisé que la réaffectation s'est faite non pas au profit de plan Guinée mais du ministère du Plan qui doit y bâtir ses directions préfectorale et régionale et dont les travaux avaient même débuté avant d'être interrompus par une ordonnance d'arrêt des travaux ne portant pas le sceau du juge qui l'a émis, précision du préfet Safioulahi Bah.

« Le procureur (NDLR : sortant) est convaincu que nous sommes impliqués dans son départ et il a voulu tout chambouler, le procureur entrant a compris pour sa part et les travaux vont bientôt reprendre... »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.