Guinée: Conakry - Des tirs à balles réelles toute la nuit à Wanindara

11 Janvier 2020

La répression policière s'est poursuivie toute la nuit de vendredi à samedi 11 janvier. Après une journée des violences, des gendarmes et policiers ont continué à tirer à balles réelles au quartier Wanindara, dans la commune de Ratoma.

"Ils tirent partout, on a pas pu dormir. J'ai entendu des femmes pleurer. Ils entrent dans les quartiers à la recherche des jeunes", explique un habitant interrogé par Aminata.com. Le lundi, le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) a annoncé une gigantesque manifestation sur toute l'étendue du territoire national.

Le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) sont en grève depuis le jeudi 9 janvier. Les syndicalistes réclament un salaire de base de huit millions de francs guinéens. Les responsables syndicaux accusent le gouvernement de faire la sourde oreille face à la dégradation du pouvoir d'achat des enseignants.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.