Congo-Kinshasa: L'armée régulière annonce la reprise de Medina aux rebelles ADF

Medina est désormais sous contrôle des FARDC. L'armée gouvernementale a annoncé avoir investi jeudi 9 janvier au soir ce qui est considéré comme le grand bastion des rebelles ADF qui créent le désarroi dans la région de Beni, au Nord-Kivu.

Medina est le grand bastion des ADF, leur base arrière et leur lieu de retranchement. Mak Hazukayi, le porte-parole de l'armée régulière du Congo, parle d'un grand pas, une victoire pour la population.

L'officier chargé de la communication dans la région de Beni, appelle la population à soutenir les forces armées. Selon lui, c'est le résultat des opérations de l'offensive lancée depuis novembre 2019 contre ces rebelles auteurs de plusieurs centaines de morts parmi les populations civiles et militaires.

Il aura fallu 10 jours de combats intenses pour déloger les ADF de Medina que ces derniers occupaient depuis plus de 20 ans. C'est à partir de cette base arrière que des attaques étaient planifiées, a expliqué le commandant de l'opération Sukola 1, le général Nkuba Cirimwami qui s'est rendu sur le lieu.

La société civile est cependant hésitante. Le Centre d'étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l'homme ne veut pas croire qu'il s'agit là d'un indicateur de l'éradication du mouvement présenté comme islamiste jihadiste.

Les autorités militaires veillent sur leurs arrières tout en voulant protéger les villages, agglomérations et quartiers périphériques afin d'éviter toute attaque. Ce n'est pas la première fois que Medina est investi par l'armée régulière, reste à savoir si cette fois elle va garder le contrôle des lieux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.