Burkina Faso: Prévention de l'extrémisme violent - Le Cerfi forme des Imams et maitres coraniques

12 Janvier 2020

Plusieurs modules ont meublé cette session de formation. Il s'agit notamment la prévention et la gestion des conflits qui naissent dans les communautés, les droits humains et les notions de justice, la santé publique, l'environnement et son lien avec le développement durable.

Après une vingtaine de jours de formations, les participants qui ont reçu leur attestation le 10 janvier dernier, ont par la voix de Harouna Tao, dit toute leur satisfaction et ont pris l'engagement de prêcher "la bonne nouvelle" dans les écoles coraniques et les lieux de prêche.

Ils ont aussi invité les organisateurs à prendre en compte l'ensemble des acteurs concernés qui n'ont pas bénéficié de cette formation dans d'autres initiatives du genre.

Pour sa part, Léopoldo Amado, Commissaire à l'education, sciences et culture de la CEDEAO, a indiqué que ce programme mis en place par son institution en 2017, vise à renforcer les compétences pédagogiques et la connaissance des Imams, prêcheurs et maitres d'écoles coraniques à l'aide de nouveaux programmes élaborés par la CEDEAO.

Il s'agit de l'éducation pour la paix, la prévention de l'extrémisme violent, l'environnement, droits humains etc. "Par cette formation, la CEDEAO a fait le choix de soutenir le rôle que jouent les religions pour la préservation de la paix et la cohésion sociale", a indiqué M. Amado.

Pour sa part, le ministre d'Etat, de l'Administration territorial, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo a mentionné que le gouvernement a fait le constat qu'un travail doit être fait pour l'éradication de l'extrémisme violent.

A travers cette formation, le ministre estime que les participants mieux imprégnés des vrais préceptes de la religion et qu'ils partent former leurs fidèles à leur tour.

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.