Congo-Brazzaville: Le RDD appelle l'opposition à présenter un candidat unique en 2021

Le Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD), formation politique d'opposition dirigée par Jacques Joachim Yhomby-Opango, président du Congo entre 1977 et 1979, a appelé, samedi 11 janvier 2020, tous ses alliés de l'opposition à l'unité ; proposant des états généraux devant permettre de désigner un candidat unique qui sera face au président Denis Sassou Nguesso lors de la présidentielle de 2021.

Devant la presse, Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango, vice-président et fils du président fondateur du RDD a lancé un appel pour un rassemblement commun de l'opposition pour une alternance en 2021. Il a surtout proposé une démarche à suivre.

« Nous avons lancé un appel à l'unité de l'opposition pour préparer si possible des états généraux de l'opposition, afin de présenter un candidat unique (au scrutin présidentiel de 2021), un candidat qui sera en face de celui de la majorité présidentielle ; une majorité qui est déjà en ordre de bataille », a-t-il déclaré.

Un pouvoir en perte de vitesse ?

Le vice-président du RDD est convaincu que le pouvoir en place est en perte de vitesse et l'alternance est possible en 2021, mais à une seule condition, que l'opposition mettent fin aux divergences et aux ego.

« Le pouvoir en place n'a jamais été aussi faible. En 2016 le président Sassou Nguesso a été très mal élu. Il n'a rien fait de nouveau depuis.

Demain si le président Sassou Nguesso est encore président de la République, ça serait la faute unique de l'opposition », a martelé Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango.

Sortie médiatique

Samedi, le RDD a donc fait l'une de ses grandes sorties médiatiques depuis qu'il a rompu avec la majorité.

Cette formation avait passé un accord en 2009 avec le Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir) pour gouverner ensemble. Cet accord est désormais jugé caduc par le RDD.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.