Sénégal: Les efforts civilo-militaires dans la protection marine salués

Dakar — Le directeur de l'Environnement et des établissements classés, Baba Dramé a salué lundi à Dakar, les efforts conjoints des institutions civiles et militaires du Sénégal en faveur de la prévention et de la lutte contre les pollutions marines.

"Je voudrais magnifier les efforts conjoints des institutions civiles et militaires de notre pays pour la prévention et la lutte contre les pollutions marines ainsi que le respect des engagements internationaux de notre pays" a-t-il indiqué.M. Dramé présidait l'ouverture des travaux d'une session de formation sur la gestion environnementale des activités pétrolières et gazières offshore, ouverte lundi à Dakar, à l'initiative du Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine en Afrique de l'Ouest (PRCM).La rencontre qui se poursuit jusqu'au jeudi se tient en partenariat avec le Master GIDEL (Gestion intégrée et développement durable du littoral Ouest Africain) du département de Géographie de la faculté de Lettres et sciences humaines de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

"La zone côtière et marine du Sénégal est l'objet depuis plusieurs décennies d'activités de prospection pétrolière et gazière. Cette dynamique s'est accélérée suite à la découverte d'importants gisements de pétrole et de gaz dont le début d'exploitation est attendu en 2021" a déclaré à l'ouverture Baba Dramé, directeur de l'Environnement et des établissements classés.

Selon lui, moment ne pouvait être mieux choisi pour préparer les acteurs du milieu marin et côtier à cette éventualité qui va considérablement impacter ce milieu.Il a rappelé que le Sénégal avait érigé le principe de précaution en règle au rang de priorité pour prendre en charge les risques environnementaux associés à ce type d'activité."L'application de ce principe implique le déroulement d'activités de formation, d'information et de sensibilisation des populations concernées sur les enjeux environnementaux et sécuritaires liés à l'exploitation pétrolière et gazière" a fait valoir Dramé.

Cette formation, initiée par le PRCM, est destinée au renforcement des capacités et à la sensibilisation des acteurs du secteur ainsi que ceux de la société civile concernés par la gestion environnementale des activités pétrolières et gazières offshore au Sénégal, selon ses organisateurs.Elle vise à sensibiliser les acteurs sur les risques liés aux activités pétrolières et gazières offshore, doter les acteurs des informations et des outils utiles pour la compréhension des enjeux des activités pétrolières et gazières offshore.La formation cherche aussi à aider les différents intervenants dans le secteur à mieux encadrer leurs actions d'accompagnement et de gestion environnementale de ce secteur.Le PRCM est une coalition d'acteurs travaillant sur les problématiques du littoral ouest africain et couvrant la Mauritanie, le Cap Vert, le Sénégal, la Gambie, la Guinée Bissau, la République de Guinée et la Sierra Leone.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.