Congo-Kinshasa: Des comptes bancaires pour les 5 coopératives de WIDAL - Guy Loando contribue à l'élargissement de l'assiette fiscale

Liant la parole à l'acte, le Sénateur Guy Loando Mboyo, qui a pris l'engagement de conjuguer les efforts pour la réalisation des projets, grâce aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) a concrétisé sa promesse d'œuvrer à la réduction de la pauvreté en RDC ; l'une des principales missions pour lesquelles WIDAL Fondation a été créée.

C'est dans cette optique qu'il a supervisé la procédure d'ouverture des comptes bancaires pour les cinq coopératives, membres de son ONG, bénéficiaire des crédits octroyés par RAWBANK, le samedi 11 janvier 2020, à son siège situé dans la commune de la Gombe. Initiative, qui va certainement élargir l'assiette fiscale de Mont-Ngafula, et par ricochet, celle de l'ensemble du pays.

En vue de contribuer à la réalisation de nouvelles initiatives, à défaut d'être une banque pour faire des promesses d'argent, WIDAL Fondation favorise des contacts productifs et les échanges d'informations avec les partenaires dont RAWBANK.

Dans la recherche des voies et moyens pouvant aider à atteindre cet objectif, le Sénateur Guy LOANDO MBOYO a déclaré avoir approché des institutions financières privées. Mais, « seule la RAWBANK, une banque exemplaire, qui se concentre dans l'amélioration du climat des affaires en RDC, a accepté d'accompagner WIDAL Fondation pour la mise en place effective de nos projets des programmes d'octroi des crédits à ses coopératives, » a-t-il indiqué.

Au jour de la concrétisation de la matérialisation de cette volonté commune, WIDAL Fondation, non seulement ses membres à Kinshasa, mais aussi, tous ceux de l'ensemble du pays, a, par l'entremise de son président, Guy Loando Mboyo, dit : « grand merci à RAWBANK ». Elle qui a « accepté d'accompagner la Fondation, en procédant à l'ouverture des comptes bancaires pour les crédits leurs octroyés par elle-même, aux coopératives de WIDAL Fondation, sous la supervision de cette dernière. RAWBANK se chargera également de l'encadrement des bénéficiaires dans l'étude et la réalisation des projets chiffrés et plafonnés ; en leur assurant une formation rigoureuse sur comment utiliser l'argent, l'investir, l'épargner ou tenir une bonne comptabilité », a indiqué Guy Loando. Car, « sans la bonne gestion, on ne peut pas aller loin dans les affaires ».

Pour l'initiateur de cette œuvre salvatrice pour la jeunesse, personnes vivant avec handicap, les défavorisés et tous les laissés pour compte, il s'agit de «faire partir les gens du néant, n'ayant rien entre les mains, et faire d'elles les femmes d'affaires de ce pays». Les objectifs sont fixés, selon la durée de la réalisation des projets. Parce qu'il y a des projets d'un an, deux ou trois, dans « le but ultime est de créer cette classe qui va élargir l'assiette fiscale » a précisé le Sénateur Guy LOANDO. Parce que, a-t-il ajouté, « ces gens vont commencer à payer les taxes, les patentes et les impôts. Ils vont activement participer à la vie économique du pays. Cela sera notre soulagement de voir que si, la DGI avait 100 assujettis, qu'elle en compte 120 demain. Et, cela sera une réalisation concrète ».

Pour sa part, le représentant de la RAWBANK à cette cérémonie, a déclaré ce qui suit : « au regard des objectifs de la création de WIDAL Fondation et des missions lui assignées, je pense que notre coopération sera fructueuse». Il a souhaité que ce type d'activité économique puisse s'étendre dans l'ensemble du pays.

C'est ici qu'il faut rappeler qu'après sa création en août 2018, et sa sortie officielle, le 25 avril 2019, Widal Fondation, œuvre du Sénateur Guy Loando Mboyo et de sa chère épouse, Mme Déborah Linda MBOYO, n'a pas tarder à entrer en action dans la réalisation de différentes missions assignées à l'ONG. Entre autres, l'éradication de la pauvreté qui gangrène la population congolaise, en général, sa jeunesse, en particulier, par l'encadrement de diverses formes : formation, initiation à des petits métiers et autres. Tshuapa, la province d'origine du Sénateur a été la première bénéficiaire en termes d'encadrement des jeunes, qui participent activement aux travaux de construction de grandes infrastructures, initiés par WIDAL-Fondation. Aujourd'hui, c'est le tour de Kinshasa. Demain, l'initiative va s'étendre dans l'ensemble du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.