Cameroun: Amélioration de la voirie urbaine - Les chantiers de Yaoundé en revue

Le ministre de l'Habitat et du Développement urbain a visité samedi les projets de réhabilitation des routes dans la capitale.

A Nkolmesseng, quartier de l'arrondissement de Yaoundé V, la poussière est devenue une riveraine du coin. Elle tapit les vérandas, les murs, les toits et même les corps. Seulement, personne ne veut d'elle ici. En réalité, le vœu le plus cher des populations est de la voir disparaître... définitivement. Célestine Ketcha Courtes a conscience de cela, et c'est pourquoi samedi dernier, cette étape était l'une des plus importantes du périple dans la capitale, de Madame le ministre de l'Habitat et du Développement urbain.

Le tronçon « Carrefour lycée Bilingue d'Essos-Nkolmesseng-Tradex Eleveurs » a donc conclu la visite par le Minhdu des futurs chantiers de réhabilitation de la voirie structurante de Yaoundé. Pour commencer, la rencontre avec le maire, Yvette Claudine Ngono Etoundi Ayissi, ainsi qu'avec les chefs traditionnels et autres autorités de la commune de Yaoundé V, a permis au ministre de faire un état des lieux, un an après sa première visite. « En février 2019, je m'étais déjà rendue à Nkolmesseng, lorsque les populations se plaignaient de la poussière. La descente de 2019 n'était pas pour leur dire que les travaux commencent demain », a prévenu le Minhdu, pour répondre aux nombreux mécontents présents dans la foule.

Elle précise d'ailleurs qu'un chantier d'une telle envergure demande un travail considérable en amont. « Une route comme celle-là avec deux fois deux voies, un terre-plein central, un trottoir de près de deux mètres, des stationnements de taxis et de motos, des candélabres, etc., est loin d'être une mince affaire », a-t-elle repris. D'après Célestine Ketcha Courtes, toutes les études par rapport à ce tronçon sont déjà réalisées, les moyens mobilisés pour indemniser les populations, et le marché lancé.

Les travaux sont prévus, si l'on considère toutes ces prévisions, entre mars et avril 2020. En attendant, l'arrosage de la route va reprendre jusqu'au démarrage du chantier, en collaboration avec la Communauté urbaine de Yaoundé et les comités d'hygiène et salubrité de Yaoundé V, pour soulager quelque peu les habitants du quartier de la poussière. Cette descente du Minhdu n'a pas concerné que Nkolmesseng. Les arrondissements de Yaoundé II, III, IV et VI, ont eux aussi vu le passage du ministre et de sa délégation. Ils se sont arrêtés sur le parcours « Carrefour Lissouck-Mokolo y compris bretelles », à l'état de dégradation avancée. Ce qui provoque des embouteillages et dommages auprès des riverains.

Le Minhdu a ensuite marqué un stop sur le projet « Carrefour Kameni-Carrefour Lycée de Biyem-Assi ». Ici l'aménagement va décongestionner le carrefour Obili et faciliter le trafic du CHU au Rond-point Vogt et l'accès au lycée de Biyem-Assi. Le tronçon « Carrefour Anguissa-Carrefour Cornier » déjà engagé, ainsi que celui menant du Carrefour Hôtel du plateau à Essos en passant par le carrefour Total Mimboman, étaient sur le planning de cette journée de samedi chargée du Minhdu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.