Cameroun: Promotion du vivre-ensemble et du multiculturalisme - La Garde présidentielle aux avant-postes

La dernière publication de cette unité d'élite révèle combien ces concepts sont au cœur de ses actions.

« Le vivre-ensemble n'est pas un simple slogan, c'est une réalité au sein de la GP, mieux, un facteur déterminant pour la réussite des missions délicates et sensibles dévolues à cette unité d'élite », prévient d'emblée le colonel Raymond Jean Charles Beko'o Abondo. Dans l'éditorial en page 7 de cette publication qui en compte 48, le commandant de la Garde présidentielle démontre comment cette unité d'élite, créée le 21 mai 1985, n'a eu de cesse de faire sienne, ce rappel qui a été fait le 18 janvier 2019 par le président de la République, chef des forces armées, aux jeunes officiers de la 36e promotion de l'EMIA.

Paul Biya déclarait alors : « La diversité culturelle, linguistique et sociologique du Cameroun, loin d'être un handicap, est en effet l'un de ses atouts les plus précieux ». Aujourd'hui, la Garde présidentielle se veut un peu le Cameroun en miniature, au regard du mode de recrutement de ses éléments. Ceux-ci viennent en effet des dix régions de notre pays. La Une de ce numéro 23 de Bottes rouges présente du reste cette diversité de notre pays dans ses composantes, avec en fond, le Mont-Cameroun.

Ceci se traduit également par le recrutement opéré au sein de ses structures sociales qui du reste, sont ouvertes à tous les Camerounais, sans distinction aucune. Une dimension sociale qui n'a cessé de prendre de l'importance à côté des missions principales dévolues à cette unité d'élite. Histoire pour la Garde présidentielle d'être « en parfaite cohérence avec la volonté du chef des Forces armées, d'entretenir et de consolider le lien sacré existant entre la Nation et son armée », comme le rappelle son commandant.

Pour marquer l'importance de la promotion du vivre-ensemble et du multiculturalisme au sein de la Garde présidentielle, pas moins d'une dizaine de pages lui sont consacrées dans le cadre du dossier de ce magazine. Aucun aspect n'est négligé pour cela et la GP donne ainsi à voir pour cela. Avec un fort accent sur le volet social et même sportif. Sur ce dernier plan, inutile de rappeler que ses installations sont régulièrement et gracieusement mises à la disposition des structures civiles qui en font la demande.

L'actualité de ces derniers mois au Palais de l'Unité est également en bonne place. Quoi de plus normal ! Serait-on tenté de dire. La Garde présidentielle n'a-t-elle pas la mission de protéger et de rendre les honneurs au président de la République, à ses hôtes et d'assurer la protection du palais présidentiel et des autres résidences présidentielles ? Le dernier sommet extraordinaire de la CEMAC, la présentation de lettres de créance de nouveaux chefs de missions diplomatiques ou encore l'audience accordée par le président de la République à la mission conjointe Union africaine, Organisation internationale de la Francophonie et Commonwealth sont passés en revue.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.