Afrique: Indice des prix des produits alimentaires - La FAO parle d'une hausse inédite depuis cinq ans

13 Janvier 2020

Le tout dernier bulletin mensuel de l'Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (Fao) sur l'offre et la demande des céréales, renseigne que l'indice Fao des prix des produits alimentaires a atteint sa valeur la plus haute depuis cinq an. C'est ce qu'on peut lire dans le site onusien.

Dans le document rendu public le 9 janvier dernier, est mentionné que l'Indice des prix des produits alimentaires s'est établi en moyenne à 181,7 points en décembre 2019, soit 4,4 points ou 2,5% de plus qu'en novembre, enregistrant ainsi son troisième mois consécutif de hausse.

Une forte reprise sur les marchés des huiles végétales, du sucre et du lait a porté l'indice à son niveau le plus haut depuis décembre 2014.

Toutefois, précise la source: «Sur l'ensemble de l'année 2019, l'indice Fao des prix des produits alimentaires a atteint en moyenne 171,5 points, soit seulement 3 points de plus ou 1,8% qu'en 2018, et se situe encore bien en deçà 58 points ou 25% du pic à 230 points observé en 2011».

L'indice a affiché une valeur moyenne de près de 164,3 points en décembre, soit un gain de 2,2 points ou 1,4% par rapport à novembre.

«Cette progression est imputable en grande partie à la hausse des cours internationaux du blé, en raison d'une accélération de la demande à l'importation émanant de la Chine et de problèmes logistiques en France, liés à des manifestations prolongées et à des préoccupations quant aux conditions de production dans plusieurs régions importantes», développent les statisticiens de la Fao.

Sur les marchés des céréales secondaires,... «Seul le maïs a connu une légère hausse sous l'effet de la pression due à la fin des moissons et au ralentissement de l'activité commerciale», détaille la source.

Les prix du riz en légère hausse

Selon l'indice «tous les types de riz a peu évolué en décembre car la baisse saisonnière des cours du riz parfumé a compensé la hausse de ceux de la variété Indica, pour laquelle des difficultés d'approvisionnement ont soutenu les prix dans une certaine mesure».

Du fait des bonnes conditions globales d'approvisionnement, l'indice FAO des prix des céréales a atteint en moyenne 164,4 points en 2019, ce qui représente une baisse minime (0,9 point) par rapport à sa moyenne annuelle de 2018.

S'agissant des huiles végétales, l'indice des prix s'est établi en moyenne à 164,7 points en décembre, gagnant 14,1 points soit 9,4% par rapport à novembre et atteignant son niveau le plus élevé depuis 25 mois.

«Cette reprise résulte principalement de l'affermissement des prix de l'huile de palme et de l'augmentation des cours des huiles de soja, de tournesol et de colza.

Les cours internationaux de l'huile de palme ont progressé pour le cinquième mois consécutif, portés par une forte demande émanant en particulier du secteur de l'agrogazole, qui s'inscrit par ailleurs dans une perspective de resserrement de l'offre», lit-on dans le document.

Quant aux prix des huiles de soja, de tournesol et de colza, ils ont été influencés, par l'effet positif de la hausse des cours de l'huile de palme et respectivement par la réduction des volumes de broyage dans la plupart des pays producteurs, une forte demande mondiale à l'importation et des préoccupations quant à un resserrement de l'offre à l'échelle mondiale...

Pour ce qui est des produits laitiers, l'indice s'est établi en moyenne à 198,9 points en décembre, soit 6,3 points ou 3,3% de plus qu'en novembre.

Sur ce, le bulletin précise: «Ce sont les cours du fromage qui ont le plus augmenté, faisant un bond de près de 8% après trois mois de baisse continue, en raison d'une forte demande mondiale à l'importation sur fond de resserrement des disponibilités exportables dans l'Union européenne et en Océanie».

Toutefois, sur tout cela, il est à noter que «la faiblesse persistante du réal brésilien par rapport au dollar des États-Unis d'Amérique et l'amélioration des perspectives concernant les récoltes en Inde ont empêché les prix de grimper davantage... », souligne le bulletin.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.