Congo-Kinshasa: Retour de la paix dans l'Est - Le cardinal Ambongo croit en Félix Tshisekedi

Reçu lundi 13 janvier 2020 à la Cité de l'Union africaine, le cardinal Fridolin Ambongo croit en la capacité de Félix Tshisekedi de restaurer une paix durable dans la partie Est de la RDC.

Le cardinal Fridolin Ambongo Besungu a été reçu par le chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi, hier lundi 13 janvier à la Cité de l'Union africaine. Au menu des échanges, la visite prochaine du président de la République au Vatican et le récent séjour du prélat catholique dans la partie Est du pays où s'observe encore l'activisme des groupes armés, notamment les ADF, présumés auteurs des tueries en série à Beni au Nord-Kivu.

Il s'agit là d'une situation qui préoccupe au plus haut point le président de la République qui ne cesse d'afficher sa détermination et son engagement ferme pour éradiquer complètement les groupes armés qui sèment la terreur dans cette partie du pays. Témoin privilégié de l'engagement du chef de l'Etat à l'issue de leur entretien, le cardinal Fridolin Ambongo a salué cette détermination : « C'est la détermination du chef de l'Etat sur base des éléments sur lesquels nous avons échangé, à trouver une solution à la souffrance de nos frères et sœurs de l'Est. Sa détermination à mettre tous les moyens au service de l'armée pour que les FARDC puissent donner le meilleur d'elles-mêmes et terminer avec cette affaire d'égorgement dans l'Est ».

Félix Tshisekedi a rassuré à son interlocuteur qu'aucune portion du pays ne sera rayée de la carte géographique de la RDC. Il s'est exprimé en ces termes : « J'ai vu une population traumatisée, surtout dans la partie Beni. Personne ne peut comprendre comment les êtres humains peuvent faire ça à leurs frères et à leurs sœurs. Ça m'a beaucoup affecté en tant que pasteur. Nous ne pouvons que faire ce qui relève de nous. Nous sommes des hommes de Dieu, nous essayons d'accompagner, d'encourager et de manifester notre sollicitude vis-à-vis de ce peuple. Il est aussi de notre devoir d'échanger avec l'autorité pour voir comment renforcer l'action de notre armée ».

Pour rappel, en séjour à Beni dans le Nord-Kivu, le cardinal Ambongo avait visité respectivement les localités de Maimoya, Eringeti, Mbau et Oicha, toutes abandonnées par les populations après des attaques rebelles. Dans la foulée, le prélat catholique avait exprimé ses inquiétudes face à cette situation dans laquelle vivent les Congolais de cette partie du pays.

Tout en prêchant la foi en Dieu Tout-Puissant, le cardinal Fridolin Ambongo avait souligné qu'une collaboration tout azimut entre les habitants de ce coin, les FARDC et la MONUSCO est une des solutions pour mettre fin à cette insécurité.

Par ailleurs, l'on note également que le chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi est attendu au Vatican, dans les prochains jours, pour une visite officielle auprès du Pape François.

Les préparatifs de cette mission officielle ont été évoqués au cours de la même audience.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.