Congo-Brazzaville: CSLC - Les journalistes appelés à adopter un comportement responsable

Le président du Conseil supérieur de la liberté de communication(CSLC), Philippe Mvouo, a formulé l'invite le 13 janvier à Brazzaville, aux professionnels des médias lors de la cérémonie d'échange des vœux.

Philippe Mvouo a annoncé que l'année 2021 sera marquée par l'élection présidentielle qui engage le travail de régulation des médias et de la communication. A cet effet, a-t-il poursuivi, cette élection fait appel à la responsabilité, à la rigueur professionnelle et à la rectitude d'un comportement éthique irréprochable. « J'insiste pour nous appeler à la concentration sur notre mission en général, et en particulier, à la préparation de la régulation de la communication en période post-électorale, pré-électorale et électorale afin d'être en 2021. Soyons des vigiles aujourd'hui et demain », a-t-il déclaré.

Il a, par ailleurs, rappelé le respect de l'éthique professionnelle en cette période électorale qui couronnera le travail du journaliste.

En ce qui concerne les textes d'application des lois qui régissent l'organe régulateur, le président du Conseil rassure de travailler avec le gouvernement. En outre, avec l'Union des professionnels de la presse du Congo, le travail sera axé sur l'application des recommandations et résolutions qui touchent à la régulation, l'autorégulation et la corégulation.

Le président du conseil a rassuré le comité de suivi des actes des assises d'être plus proche des autorités pour formaliser le nouveau mode de soutien aux médias adopté aux assises sur redevance audiovisuelle.

Philippe Mvouo a promis reprendre le contrôle physique de tous les médias disséminés sur l'ensemble du territoire national afin de leur permettre de jouer pleinement leur rôle d'équité en période électorale.

Une conférence sur le journalisme se tiendra à Brazzaville

L'objectif de cette conférence est de préparer les professionnels des médias à l'éthique, à mieux aborder et traiter les informations relatives aux élections, contrairement aux années précédentes. La conférence sera animée par les universitaires et le corps judiciaire.

Notons que l'année 2019 avait permis à l'institution d'installer le monitoring pour optimiser le contrôle des médias audiovisuels, installer un logiciel qui aiderait à suivre la presse en ligne dans sa production sur le net, du suivi et du contrôle des contenus des programmes malgré le manque de monitoring et bien d'autres.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.