Congo-Kinshasa: Non à la balkanisation - La CIME se lance dans la bataille

Les Chefs des confessions religieuses membres de la Commission d'Intégrité et Médiation Electorales (CIME) ont, à travers le point 12 de leur message de vœux, exhorté la population et la classe politique à cultiver les valeurs de l'amour patriotique, l'unité et la solidarité nationales afin de faire échec à toute velléité de balkanisation de la RD Congo, immense pays au cœur de l'Afrique.

A travers cette déclaration lue par leur président, Delphin Elebe Kapalay, ces religieux ont aussi encouragé le Président de la République, Félix Tshisekedi, à déployer davantage d'efforts pour la restauration effective de la paix dans la partie Est du pays.

Par la même occasion, la CIME a demandé à la communauté internationale, plus particulièrement aux Nations Unies à travers la MONUSCO, d'appuyer de manière plus efficace le gouvernement congolais dans la quête de la paix à l'Est, en trouvant des mécanismes appropriés susceptibles de décourager notamment les initiatives visant à piller les ressources de la RDC.

A l'instar du Cardinal Fridolin Ambongo et du président de l'Eglise du Christ au Congo, André Bokundoa, la CIME se met aussi en ordre de bataille en vue de faire échec au plan machiavélique de balkanisation du pays de Mzee Kabila et Patrice Lumumba, deux Héros nationaux qui seront commémorés respectivement, le 16 et le 17 janvier.

Sur un registre purement politique, la CIME encourage la coalition FCC - CACH à poursuivre, dans la paix et l'harmonie, l'exécution du programme d'action du gouvernement arrêté de commun accord pour le bien-être du peuple congolais. Et elle invite l'Opposition à jouer pleinement son rôle de façon républicaine. Telle est la quintessence de ce message de vœux réparti en quatorze points.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.