Ile Maurice: Meurtre d'un SDF à St-Pierre - L'accusation déposée cinq ans après

Cinq ans après le meurtre du sans-domicile fixe (SDF), France Boitier à St-Pierre, la police a déposé une accusation formelle de 'culpable omission' contre Marie Suzie Sophie, âgée de 51 ans devant la cour intermédiaire hier, le lundi 13 janvier. La police lui reproche de n'avoir pas agi lorsque son concubin, Alex Louis aurait roué de coups la victime avant de l'agresser mortellement à coup de couteau le 12 novembre 2015 à L'Agrément, St-Pierre.

Après l'agression, le concubin et le fils de l'accusée auraient ensuite transporté le corps sur un terrain en friche et ce n'est le lendemain qu'un planteur avait fait la découverte macabre.Marie Suzie Sophie devra revenir en cour le 13 février, en présence de son homme de loi, Neelkanth Dulloo pour indiquer si elle plaidera coupable ou non-coupable devant la justice.

Pour rappel, trois suspects avaient été arrêtés dans cette affaire. Ricardo Sophie, 18 ans et fils de l'accusée, avait avoué avoir tabassé le quinquagénaire. Et selon les dires d'Alex Louis, 30 ans, la victime, un sans domicile fixe connu des services de police, avait l'habitude de venir chez lui à St-Pierre, pour manger et prendre un verre. Mais ce jour-là, les choses auraient dégénéré lorsqu'une violente dispute aurait éclaté entre les deux hommes. Raison: Alex Louis, lui aussi fiché à la police, aurait constaté que France Boitier lançait des regards concupiscents à sa concubine Marie Suzie Sophie.

Entrant dans une rage folle, il se serait saisi d'un couteau avec lequel il aurait agressé son ami. Dans sa déposition, le suspect raconte que Marie Suzie Sophie et son fils, Ricardo, se sont aussi mis de la partie en rouant de coups France Boitier. Ensuite, les deux hommes se seraient débarrassés du cadavre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.