Afrique de l'Ouest: Zone CFA - La croissance économique a atteint 4,6% en 2019

Les pays de la zone CFA ont enregistré une croissance moyenne de 4,6% en 2019, en hausse par rapport aux 4,2% de l'année 2018, selon le rapport de la Banque mondiale sur les perspectives économiques mondiales.

Cette croissance se situe en hausse par rapport à celle de l'ensemble de la région subsaharienne estimée à 2,4% l'année dernière. D'après le nouveau rapport, cette augmentation a été portée par les bonnes performances des pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). L'année dernière, ces pays ont enregistré une croissance économique de 6,4%, contre seulement 2,3% pour les pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac).

En Afrique centrale, la récession économique de la Guinée équatoriale (- 4,3%) a atténué l'élan de croissance du Cameroun (4%), du Tchad (3%) et du Gabon (2,9%). Pour 2020, l'institution de Bretton Woods s'attend à une croissance de l'ordre de 5,1% pour la zone CFA, soutenue par celle de l'UEMOA qui devrait se maintenir à 6,4%, tandis que la Cémac devrait voir son économie s'accélérer à 3,4%.

Notons qu'en Afrique de l'Ouest, cette croissance 2020 sera portée par les bonnes performances des économies ivoirienne (7%), béninoise et sénégalaise, entre autres (6,8%).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.