Cameroun: Sous-secteur forêt et faune - La stratégie nationale au scanner

Le Minfof a contracté un consultant pour procéder à une évaluation afin d'en ressortir les forces et faiblesses et évaluer sa contribution du pour l'ensemble du secteur rural.

Faire la lumière sur la stratégie de mise en œuvre du sous-secteur forêt et faune camerounais et déceler ses forces, ses faiblesses, les opportunités et les menaces. Telles sont les missions confiées au Cabinet C&A Consulting par le ministère des Forêts et de la Faune (Minfof). Le consultant a rendu sa copie, au cours de l'atelier de validation nationale de son rapport d'évaluation et du document d'arrimage à la stratégie du secteur rural organisé vendredi dernier à Yaoundé.

D'après le ministre Jules Doret Ndongo qui a présidé les travaux, il était concrètement question non seulement de faire une évaluation, mais aussi de proposer les éléments d'alignement à la stratégie de développement du secteur rural. Selon le rapport lu par François Njock Balock, chef de mission d'évaluation, les forces de la stratégie de mise en œuvre du sous-secteur forêt et faune reposent entre autres sur l'intensification de la lutte contre l'exploitation illégale des produits, la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte anti-braconnage et le renforcement des capacités techniques et matérielles des différents acteurs des programmes techniques.

Les mauvais points se situent au niveau du suivi évaluation des surfaces effectivement reboisées, la faiblesse des activités cynégétiques et de valorisation des rebuts d'exploitation forestière ainsi que l'insuffisance des ressources financières, matérielles et humaines. Voilà qui permet au Cameroun d'avancer dans l'élaboration de la stratégie nationale du sous-secteur forêt et bois qui, d'après Jules Doret Ndongo, est en cours d'élaboration. « Le fait que nous tenions notre évaluation avant nous permet d'y apporter une contribution très fructueuse parce que nous allons déterminer ce dont nous sommes capables pour accompagner et apporter une plus-value à l'ensemble du monde rural », a-t-il déclaré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.