Cameroun: Budget 2020 - C'est parti pour l'exécution

Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, a procédé au lancement technique hier à Bafoussam, sous le signe de la réalisation optimale des activités programmées.

Intensifier le partage de l'information, de la formation et les contrôles à tous les niveaux pour maximiser l'exécution idéale du budget 2020. C'est la principale prescription donnée par le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, hier à Bafoussam, lors de la cérémonie du lancement officiel de l'exécution du budget au titre de l'exercice 2020. Une enveloppe globale qui s'élève à 4 951,7 milliards de F. Comparativement au précédent budget qui était de 5 212 milliards, l'actuel enregistre une baisse de 206,3 milliards de F.

« Une baisse qui s'explique essentiellement par l'absence d'appuis budgétaires due à l'achèvement du premier Programme économique et financier avec le FMI », précisera le Minfi. Pour aider les différents maillons de la chaîne de l'exécution budget, la cérémonie de lancement a été ponctuée par de nombreux exposées. Notamment centrés sur les innovations dans la chaîne budgétaire et le processus de passation des marchés publics. Il a aussi été question de présenter les propositions pour l'optimisation de l'exécution du BIP (budget d'investissements publics).

Ces exposés, densifiés par les échanges, ont permis aux nombreux participants présents, de maîtriser les rouages de ce budget. Les ordonnateurs, maîtres d'ouvrages, maîtres d'ouvrages délégués, prestataires et autres acteurs intervenant dans la chaîne de l'exécution budgétaire ont été invités par Louis Paul Motaze à s'impliquer et à exécuter chacun ses tâches avec professionnalisme et patriotisme, dans la transparence et la clarté, en veillant à minimiser les biais (malfaçons et autres). Concernant la région de l'Ouest, théâtre du lancement technique, l'enveloppe réservée au BIP enregistre une hausse de 116% en valeur relative, passant de 45,7 milliards de F en 2019, à plus de 99,3 milliards de F pour 2020.

Une somme qui va permettre de finaliser les multiples chantiers de la CAN 2021, le chantier de désenclavement du bassin agricole de l'Ouest. Il est aussi prévu la réhabilitation de la route Babadjou-Bamenda ; les études architecturales techniques et financières du projet d'érection de l'hôpital de District de Dschang en Centre hospitalier universitaire ; ainsi que la réalisation de nombreux autres ouvrages socio-culturels et infrastructurels, visant l'amélioration des conditions de vie des populations locales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.