Congo-Brazzaville: Droits humains - Séance de travail entre la CNDH et le BCNUDH

La rencontre a permis aux deux institutions de planifier et d'harmoniser leurs vues sur quelques activités à mener au premier trimestre de l'année en cours.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités, le bureau de la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) a conféré, le mardi 14 janvier, avec une délégation du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'homme (BCNUDH). Cette rencontre avait pour objectifs la planification et l'harmonisation des vues sur quelques activités à mener au premier trimestre de l'année 2020. A l'issue de cette entrevue, il a notamment été retenu le renforcement des capacités des autorités politico-administratives tant nationales que provinciales sur les notions générales des droits de l'homme et le genre.

Le bureau du CNDH-RDC et la délégation du BCNUDH ont également abordé les préparatifs de l'arrivée prochaine au pays, de la haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, ainsi que sa rencontre avec la CNDH-RDC prévue pour le 26 janvier. A l'issue de cette visite en RDC, il est prévu que la haut-commissaire puisse remettre officiellement à la CNDH les fournitures des bureaux, les matériels informatiques et les meubles pour le siège national et les bureaux de représentations provinciales. Cette rencontre a permis à la CNDH et le BCNUDH de réaffirmer leur engagement dans ce partenariat pour la promotion et la protection des droits de l'homme en RDC.

La CNDH-RDC, rappelle-ton, se réjouit de son installation officielle sur le boulevard du 30 juin, dans le bâtiment qui avait abrité jadis le ministère de l'Agriculture et qui avait été occupé par Papakin et autres services. Cette installation, indique-t-on, est le fruit du combat mené par le bureau de cette institution d'appui à la démocratie qui, dans les démarches pour la mise en œuvre effective de la décision octroyant à la CNDH ce bâtiment de l'Etat, ne manquait pas de souligner qu'il était inadmissible que cette institution, dont l'importance pour l'instauration d'un Etat de droit était capitale, continue à louer chez les particuliers alors que l'Etat congolais était propriétaire de beaucoup de bâtiment et que la décision avait déjà été prise pour éviter la situation décriée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.