Angola: La FAF confirme la disqualification de Primeiro de maio

Luanda — Le conseil juridique de la Fédération Angolaise de Football (FAF) a considéré comme infondé le recours présenté par la formation de Primeiro de Maio de Benguela, confirmant ainsi sa disqualification du championnat national de la première division.

Primeiro de Maio sera suspendu pendant trois ans sans participer au championnat national de football et devra payer également une amende de trois millions de kwanzas.

Les Benguelenses n'ont disputé le match contre Santa Rita de Cássia, comptant pour la 15e journée, ainsi que la rencontre de la première journée face à l'Académica de Lobito, raison pour laquelle la FAF a pris cette mesure.

Se confiant à l'Angop, le président de ce club, António Moisés a regretté la décision, mais a dit qu'ils feront tout pour réduire au moins le temps de suspension, car il le juge excessif, par rapport à l'histoire de sa formation.

Au classement général, Primeiro de Maio occupait l'avant-dernière position avec huit points.

Fondée le 1er avril 1981, l'équipe de Benguela a déjà remporté à deux reprises le championnat national en 1983 et 1985, y compris deux Coupes d'Angola en 1982 et 2007.

Dans sa carrière africaine, elle été la première formation angolaise à disputer une phase finale de la Coupe de Confédération Africaine.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.