Madagascar: Manifestation des enseignants - Les enseignants appelés à se calmer.

La Solidarité Pédagogique de l'Education ou SPEED a tenu une conférence hier après-midi à l'EPP Soarano. Les membres de ce syndicat ont tenu à inviter tous les enseignants à calmer leur mouvement de contestation. « Face au désordre que connaît le milieu de l'éducation, nous invitons nos compères à se calmer et à reprendre l'enseignement », a déclaré le responsable de la communication de SPEED, Léon Rakotonandrasana. « Nous appelons également les autres syndicats à suivre notre exemple et à ne pas profiter de la situation.

Nous ne sommes pas des outils politiques et les enseignants ne doivent en aucun cas, être utilisés pour semer le trouble dans le pays », a-t-il ajouté.Soutien sans condition. SPEED a également déclaré que tous les membres de ce syndicat soutiennent sans condition les initiatives du Président de la République envers l'éducation, ainsi que le travail effectué par le ministre de l'Education nationale, Marie Thérèse Volahaingo. « Nous tenons à remercier le Président de la République pour l'augmentation de 13% du salaire des enseignants ainsi que pour la prime qu'il nous a offerte au mois de décembre ».

Ambiance tendue. Toutefois, malgré l'appel au calme, l'ambiance était plus ou moins tendue lors de cette conférence. Les enseignants venus en masse y assister étaient divisés. D'un côté, il y avait ceux qui soutiennent cette initiative du SPEED et qui désirent le retour au calme. De l'autre, certains enseignants refusent de laisser tomber les revendications, pensant même que les membres du syndicat font partie de ceux qui ont obtenu le panier garni d'une valeur de 65 000 Ariary. Toutefois, malgré les cris de désapprobation de certains, la conférence a pu se tenir sans scandale. Pour l'instant, le mouvement de contestation des enseignants ne semble pas vouloir s'arrêter ; affaire à suivre.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.