Congo-Kinshasa: Tous pour un

Le pays fait face à une menace de balkanisation à l'Est. Mais les échos de ces derniers jours sont rassurants : nos militaires sont en train de neutraliser les positions de l'ennemi et occupent des positions stratégiques. Face à cette lueur d'espoir, il faut s'unir, comme les trois mousquetaires, autour de l'Armée nationale pour bouter hors du territoire national les ennemis de la paix qui sèment la désolation dans la partie Est du pays.

En ce moment où nos forces armées sont en train de se déployer et de combattre les forces négatives au front, elles ont ardemment besoin du soutien de toutes les couches sociales de la République afin qu'aucun centimètre du territoire national ne soit céder à l'ennemi.

C'est vrai, le complot de balkanisation, maintes fois dénoncé, est en train de prendre corps petit à petit. Mais il ne pourra tenir que si les forces obscures trouvent leurs complices sur le plan local. C'est donc venu le moment où les Congolais doivent se lever, comme un seul homme, pour défendre leur nation. Car sans la paix, le développement que d'aucuns appellent de tous leurs vœux ne demeurera qu'un leurre.

De tout temps, il a été démontré que si les militaires sont motivés et bien équipés, ils se distinguent et font preuve de bravoure. Tout en appelant la population de soutenir l'armée, le gouvernement, lui, devra jouer sa partition, en dotant les concitoyens qui ont accepté de servir sous le drapeau et qui se sacrifient au front, des moyens adéquats pour défendre les frontières nationales. Ceci éviterait de les envoyer se livrer comme la chair à canon face à des adversaires bien équipés et hyper motivés.

Pour tout dire, les Congolais sont appelés à un élan de patriotisme, en apportant une franche collaboration aux hommes de troupes commis au front pour leur témoigner leur indéfectible soutien. De la sorte, ceux qui tombent n'auront pas versé leur sang pour rien. Et, tous, nous aurons servi la même cause puisque nous sommes tous confrontés au même sort.

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.