Congo-Brazzaville: Education pour tous - Un échange sur le suivi des ODD4

Le ministre de l'Enseignement supérieur, Bruno Jean Richard Itoua, a ouvert, le 14 janvier, un atelier sous-régional sur le suivi et l'exécution des Objectifs de développement durable (ODD 4) à Brazzaville.

L'objectif a été de renforcer les capacités des planificateurs de l'éducation et des responsables des politiques éducatives pour un bon suivi exécution des ODD 4, éducation pour tous et de qualité à l'horizon 2030 des Nations unies.

Le programme consiste à assurer une éducation inclusive et équitable de qualité et à promouvoir des possibilités d'apprentissage tout au long de la vie pour tous.

La mise en œuvre de cet ODD 4 a conduit à la prise de plusieurs initiatives en vue de son explicitation et de sa prise en compte dans les programmes au niveau national ou sous-régional, a expliqué Bruno Jean Richard Itoua.

En effet, pendant quatre jours, les experts venus du Gabon, du Cameroun et de la République démocratique du Congo, partageront leurs expériences sur les thèmes, notamment le cadre des ODD 2030; comprendre l'ODD 4 : les cibles et moyens de mise en œuvre; la planification de l'éducation ainsi que l'analyse des données statistiques de l'éducation.

Outre ces communications, les participants vont appréhender les cibles et les indicateurs proposés par le groupe consultatif des partenaires sur les indicateurs de l'éducation, saisir le rôle important des cellules de planification et des statistiques scolaires. Ils bénéficieront également des ateliers avec exercice de simulation sur l'identification des indicateurs de l'éducation et le traitement des formulaires.

Le secrétaire général de la Commission nationale congolaise pour l'Unesco, Gabriel Bokoumaka, a rappelé dans son mot de bienvenue que l'atelier est organisé au titre du programme de participation 2018-2019, d'appui de l'Unesco aux efforts des Etats membres pour répondre à un besoin précis : aider les cadres des systèmes d'éducation à la formation à comprendre les ODD4; ses sous-objectifs et les indicateurs de son évolution. « Au niveau de l'éducation, il nous faut tirer les leçons de l'expérience de l'éducation pour tous et des Objectifs du millénaire pour le développement 2000-2014, dans laquelle la mise en œuvre a souffert d'un déficit de communication et de manque de synergies internes, sous-régionales ou avec l'Institut des Statistiques de l'Unesco », a déclaré Gabriel Boukoumlaka.

Le Représentant de l'Unesco au Congo, Jean Pierre Ilboudo, a rappelé l'appui de son institution au Congo. Cet appui, a-t-il jouté, avait abouti à l'alignement des instruments de pilotage du système éducatif et d'autres documents d'orientation comme la loi scolaire et bien d'autres.

A La Une: Education

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.