Sénégal: Contribution des industries extractives - Thiès premier de la classe avec 60 milliards

15 Janvier 2020

Le rapport 2018 de l'Itie publié le 10 décembre dernier, porte sur les contributions de 25 entreprises publiques et privées, dont 17 minières et huit pétrolières. Selon ledit rapport «Thiès a contribué à hauteur de 59,6 milliards de francs CFA aux paiements fiscaux et sociaux des industries extractives, évalués à 122,2 milliards de francs CFA», a indiqué Marième Thiaw Diawara, secrétaire permanente du comité Itie.

Ce qui de facto, fait de la région de Thiès, la première du pays en termes d'impôts, mais aussi d'implantation d'industries extractives.

Mme Diawara présentait ce rapport 2018 à des privés, des membres de l'administration et de la société civile et des élus locaux, lors d'une rencontre inscrite dans la stratégie de vulgarisation du document de 294 pages, élaboré par le comité national de l'Itie.

Dans la région de Thiès, les Ciments du sahel viennent en tête de ces paiements effectués, avec 20,25 milliards de francs CFA, suivis de Dangote, avec 12,78 milliards, de Gco avec 10,91 milliards de francs CFA.

Les Industries chimiques du Sénégal (Ics) avec 5,01 milliards de francs CFA, Gecamines (2,68 milliards). En termes de dépenses sociales, quelque 503,7 millions de francs CFA ont été consentis à Thiès par les entreprises extractives. Gco arrive en tête, avec 214,7 millions de francs CFA, suivi des ciments du Sahel (61,6 millions)...

96,1% des travailleurs nationaux dans le secteur minier sont de Thiès.

Toutefois, Abdoul Aziz Diop de la coalition "Publiez ce que vous payez" de relever, par exemple que sur les 503 millions de dépenses sociales, 2% sont allés à la santé, 3% pour le financement des GIE locaux, 1% pour l'assainissement et 1% pour l'électrification rurale, 30% pour l'éducation», exhortant ainsi les sociétés minières à plus d'efforts des dépenses sociales pour un impact plus important des mines sur les populations.

Aps

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.