Congo-Brazzaville: Finance - Nette amélioration du crédit bancaire et des dépôts au pays

Les banques congolaises participent de plus en plus au financement de l'économie, à travers la facilité d'accès aux crédits pour entreprises. D'après la Banque centrale, au dernier trimestre 2019, la BGFI Bank, le Crédit du Congo et La Congolaise des Banques constituent le trio de tête des encours de crédits et de dépôts.

Lors de son Comité monétaire et financier national, tenu à Brazzaville le 12 décembre, la Banque centrale a salué le caractère résilient du secteur bancaire congolais, en dépit de la hausse des créances en souffrance constatée à la même période.

En effet, la filiale congolaise de BGFI détient 28,24% de part des créances sur l'économie, devançant de loin La congolaise des banques (14,30%), le Crédit du Congo (12,43%), la Société générale Congo (12,06%). Si l'on s'en tient aux résultats du troisième trimestre de la même année, la BGFI a perdu -0,84% de part et la Société générale du Congo (-0,01%), alors que La congolaise des banques a gagné +0,11%, le Crédit du Congo (+1,46%).

Globalement, les banques locales proposent aux entreprises des crédits à court terme et moyen terme, voire à long terme. Sur les onze établissements que compte la place bancaire du Congo, seules la filiale congolaise de Société générale (36,58%), La Congolaise des banques (9,94%), la Banque postale du Congo (6,72%) accordent des crédits à long terme.

En ce qui concerne les dépôts bancaires, la BGFI détient 19,22% de part de marché local, loin devant le Crédit du Congo (14,66%) et l'Écobank (13,50%). Les autres parts sont réparties entre La congolaise des banques (11,17%), La société générale Congo (10,87%), la Banque sino-congolaise BSCA (9,43%).

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.