Congo-Brazzaville: Alerte sanitaire - Des germes dépistés dans les produits congelés

A la suite de la circulaire de la ministre de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo, adressée aux responsables des formations sanitaires du pays faisant état du dépistage de la présence de la Salmonella enterica ser. Enteritidis et de la Salmonella enterica ser. Infantis dans les ailes et cuisses de poulets congelés vendus au Congo, la direction départementale de la Santé de Pointe-Noire prévoit une réunion au courant de la semaine.

Aubierge Victoire-Kimpamboudi Matondo, directrice départementale de la santé de Pointe-Noire qui a été intérrogée sur la question par la presse locale a confirmé cette réunion et confié que des mesures vont être prises. «Nous avons déjà écrit au préfet. D'ici peu, nous auront une réunion pour pouvoir procéder à des contrôles dans la ville, saisir ces produits, les mettre en quarantaine et les brûler. C'est le devoir de notre ministère d'informer et de protéger la population», a-t-elle déclaré.

La Salmonella enterica ser. Enteritidis et de la Salmonella enterica ser. Infantis ont été dépistées par le Rasff (Rapid alert system for food and feed/Système d'alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux en français) précisément dans les ailes de poulets congelés de la marque «Wispasz, en distribution au Congo. Ces germes sont à l'origine des maladies diarrhéiques. Dans la circulaire, la ministre de la Santé a attiré l'attention des professionnels de la santé « d'approfondir l'anamnèse chez les patients présentant une symptomatologie en lien avec une éventuelle consommation de ces aliments déclarés impropres à la consommation ». Notons que l'alerte sur la présence de ces germes au Congo a été donnée au ministère du Commerce, des Approvisionnements et de la Consommation par la délégation de l'Union européenne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.