Cote d'Ivoire: Sidi Touré - "Barrez la route aux détracteurs et ennemis de la paix et de la stabilité sociale"

Samedi 11 janvier 2020, le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré a eu des échanges de vœux de nouvel an avec les populations du département de Béoumi.

Cette rencontre qu'il a initiée a été aussi l'occasion pour le ministre de la Communication et des Média d'échanger avec toutes les composantes de la population du département de Béoumi sur les grands enjeux pour l'année nouvelle.

Face aux populations, Sidi Tiémoko Touré, député de Béoumi a parlé notamment de paix, de l'emploi des jeunes, du domaine des infrastructures, de l'environnement, de la scolarisation de la jeune fille, de la santé .

A toutes ces priorités le ministre Sidi Tiémoko Touré a apporté son éclairage . Ainsi, s'agissant de la paix et de la cohésion sociale, le député de Béoumi a exhorté les populations à être des ambassadeurs de la paix.

"Vous savez combien nous tenons à la paix et au vivre ensemble dans le département de Béoumi, dans la région de Gbêkê et partout en Côte d'Ivoire. Vous savez aussi avec quelle ferveur nous prions jour et nuit pour les consolider.

C'est ensemble main dans la main, dans la fraternité que nous pourrons bâtir notre chère Béoumi et notre beau pays. Un chantier qui n'a pas de fin et qui nécessite donc la solidarité de toutes les générations.

La paix et le développement du département de Béoumi et de toute la région de Gbêkê nécessite, naturellement, une conscience locale forte, votre cohésion et votre solidarité sans distinction. Ils nécessitent également d'être au service de l'intérêt général et le respect du bien public.

C'est pour toutes ces raisons que nous devons ensemble travailler, tout au long de cette année 2020 comme cela a été le cas les années précédentes, à œuvrer pour la paix et l'unité", a dit le ministre Sidi Tiémoko Touré.

En sa qualité de Porte-parole du Gouvernement, il a invité les populations du département de Béoumi à barrer la route aux "détracteurs et ennemis de la paix et de la stabilité sociale".

"Ces personnes ne font que mettre notre département en retard", a soutenu Sidi Touré. Avant de rassurer ses parents de Béoumi que le Président de la République, Alassane Ouattara, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et le Gouvernement sont toujours à leurs côtés et vont poursuivre les actions de développement initiées depuis 2011, en se concentrant davantage sur le Programme social du gouvernement (PS-GOUV).

"En cette année 2020, plaise à Dieu, le gouvernement va lancer de nouvelles infrastructures routières, sanitaires, éducatives, d'adduction en eau potable, d'électricité etc dans tout le département de Béoumi", a rassuré le ministre .

Le maire de Béoumi, Jean Marc Kouassi et les porte-paroles des populations du département dans l'ensemble ont salué l'initiative ministre Sidi Tiémoko Touré tout en s'engageant à travailler étroitement ensemble à une paix, à une cohabitation et à une sécurité dans leur localité.

Ils ont remercié le ministre de la Communication et des Médias qui selon eux, ne cesse d'œuvrer afin de faire du département de Béoumi, un département dynamique où il fait bon vivre.

Un repas d'ensemble a meublé cette rencontre d'échange de vœux entre le ministre Sidi Tiémoko Touré et les populations du département de Béoumi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.