Afrique: CAN 2021 au Cameroun - La compétition ramenée en janvier

Ballon de football sur du gazon
16 Janvier 2020

Les autorités camerounaises et la CAF se sont accordées à nouvelle date pour la CAN 2021. La Coupe d'Afrique des Nations (CAN), initialement prévue en juin/juillet 2021 au Cameroun, a été ramené du 9 janvier au 6 février de la même année.

L'annonce a été faite hier 15 janvier à l'issue d'une rencontre à Yaoundé entre les autorités camerounaises et la Confédération africaine de football (CAF).

Il se susurrait depuis quelques mois au Cameroun d'un possible renvoi de la CAN 2021. La sortie médiatique en début d'année du président de la CAF, Ahmad Ahmad est venue donner un peu de crédibilité à cette rumeur.

La nouvelle a été enfin officialisée hier au Cameroun, au sortir d'une rencontre entre la Fédération camerounaise de football et la CAF : la CAN 2021 aura finalement lieu du 9 janvier au 6 février.

C'est en réalité un secret de Polichinelle puisqu'à la demande du Cameroun de jouer la phase finale aux dates d'antan, le président de la CAF avait semblé, en début d'année, ouvert à cette éventualité.

« Il faudrait que quelqu'un vérifie ma déclaration au symposium de Rabat au moment où nous avions annoncé une CAN à 24 équipes en juillet. J'ai toujours dit que nous devions être flexibles par rapport à la météo », avait-il indiqué.

Ainsi, les conditions climatiques en juin et juillet au Cameroun ont été les raisons officielles du retour de la CAN 2021 en janvier. Selon les autorités camerounaises, la période de juin à septembre correspond, sur toute l'étendue du territoire, à la grande saison des pluies.

«A Douala, par exemple, durant cette période, il pleut quotidiennement », a expliqué le ministre camerounais des Sports et de l'Education physique, le Pr Narcisse Mouelle Kombi.

Mais ce décalage était en réalité inéluctable avec la réforme de la FIFA, en octobre 2019, de la coupe du monde des clubs. En 2021, cette compétition qui regroupait auparavant sept clubs se disputera en principe en Chine avec 24 équipes... du 17 juin au 4 juillet.

C'est-à-dire à la même période choisie par la CAF en 2019 pour la tenue des CAN.

En clair, la confédération africaine n'avait d'autre choix que d'accéder à la requête du Cameroun. Cependant, ce énième rebondissement de la CAN camerounaise (retrait de l'organisation de l'édition 2019, une CAN à 24 équipes au lieu de 16 à la dernière

minute ... ) va chambouler les calendriers et irriter de nombreux clubs et des joueurs africains. A commencer par les éliminatoires de la CAN 2021, actuellement suspendues à la deuxième journée et qui devraient reprendre en août prochain pour s'achever en novembre 2019.

La CAF reverra certainement dans les prochains jours le calendrier pour l'adapter au renvoi de la coupe d'Afrique en janvier.

En outre, le retour de la CAN en début d'année 2021 va certainement poser un problème aux joueurs africains évoluant en Europe.

Puisque l'une des raisons évoquées par la CAF en son temps pour justifier l'organisation de la coupe d'Afrique en juin/juillet est que les différents championnats à cette période, prennent fin, sur le vieux continent.

En effet, de nombreux clubs européens étaient en total désaccord avec le calendrier de la compétition qui les contraignait à libérer leurs joueurs africains pendant trois semaines.

Ils seront encore plus fâchés en 2021 d'autant plus qu'avec une CAN à 24 équipes depuis 2019, le tournoi dure un mois.

Il y aura à coup sûr des grincements de dents entre employés et employeurs. La faute à la CAF qui opère des changements incessants.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.