Sénégal: Un atelier sur la sécurisation du foncier rural à Saint-Louis, du 23 au 25 janvier

Saint-Louis — Un atelier portant sur les outils d'appui à la gouvernance et à la sécurisation du foncier rural dans la vallée du fleuve Sénégal (VFS) se tient du 23 au 25 janvier à Saint-Louis, sur le thème : "Enjeux, acquis et défis", annonce un communiqué.

A l'initiative de la SAED, la Société d'aménagement et d'exploitation des terres du delta et de la vallée du fleuve Sénégal, cet atelier a pour objectif de contribuer à "renforcer l'appropriation et l'opérationnalisation des outils et stratégies" mis en place par cette structure.

La SAED espère de cette manière contribuer à la gouvernance et à la sécurisation du foncier rural dans la vallée du fleuve Sénégal, selon le communiqué.

"Dans un souci de stabilité foncière et de rationalisation du domaine irrigué de la vallée du fleuve Sénégal, l'Etat du Sénégal a pris, par arrêté primatorial du 25 Juillet 2007, la Charte du Domaine Irrigué de la Vallée du Fleuve Sénégal (CDI)", peut-on lire.

Selon le communiqué, la CDI "fixe les procédures d'accès à une terre du Domaine irrigué de la VFS, et d'engagement contractuel entre l'affectataire d'une parcelle, la Collectivité territoriale et l'État, pour le respect des normes et délais d'aménagement et d'exploitation".

L'atelier devrait regrouper différents acteurs concernés par la problématique, autorités administratives, collectivités territoriales, usagers de l'eau et de la terre, services techniques déconcentrés, partenaires au développement, ainsi des responsables de projets et programmes.

Au total, 175 participants sont attendus à cette rencontre, selon les organisateurs. Ils viendront des régions de Saint Louis, Matam, Louga, Bakel et Dakar, signalent-ils

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.