Ile Maurice: Réhabilitation - Les prisonniers formés pour lancer leur business

Ils n'auront plus besoin de certificat de moralité pour lancer leur business après avoir purger leur peine. Les prisonniers ont été formés pendant 11 semaines en marge de leur réhabilitation dans la société. Ils ont reçu leur certificat ce jeudi 16 janvier à la prison de Melrose.

«Ils ont présenté leur business plan et je suis confiant. Dorénavant, ils pourront lancer leur business sans avoir besoin d'un certificat de moralité. Dans le passé, les détenus qui sortaient de prison buttaient contre cela. Je suis satisfait du travail accompli avec SMI Mauritius. Il a été décidé au niveau du ministère que cette initiative sera aussi appliquée au niveau des prisonnières bientôt», a soutenu le commissaire des prisons, Vinod Appadoo.

Le ministre Sunil Bholah espère, lui, que cette formation permettra aux détenus «d'avoir une deuxième chance. On le sait tous que les prisonniers porte le poids de leurs erreurs sur leur dos après avoir purgé leur peine. Ils sont stigmatisés. C'est là qu'ils récidivent. Cette fois, ils pourront se lancer dans la boulangerie, la cordonnerie ou faire des produits artisanaux.»

Les détenus ont été encadrés et ont reçu une formation en gestion, marketing, comptabilité ou encore les ressources humaines.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.