Angola: Le ministre promet de traduire en justice des faux retraités

Caála — Le ministre des Anciens combattants et vétérans de la patrie, João Ernesto dos Santos "Liberdade", a promis mercredi, dans la ville de Caála (Huambo), d'exclure du système de paiement, les faux retraités et les traduire en même temps en justice, pour avoir trompé l'État angolais.

Selon le gouvernant, qui s'exprimait lors des festivités de la Journée nationale des anciens combattants et vétérans de la patrie, le processus de réenregistrement se faisait moyennant la preuve de la vie, mais aussi la vérification des données contenues dans l'actuel système de contrôle pour enfin rayer les faux retraités.

Pour le ministre, après ce processus, on définira les stratégies d'assistance les plus appropriées pour cette frange de la société. Ça serait donc une façon de reconnaître glorieusement, les hauts faits qu'ils ont réalisés pour la nation angolaise, dont les efforts ont abouti à la proclamation de l'indépendance nationale le 11 novembre 1975.

Le ministre a fait savoir que les autorités visent à d'identifier et à vérifier, en vertu de la loi, tous les bénéficiaires de ces pensions, car ceux qui bénéficient injustement au détriment des véritables combattants de la patrie devraient être immédiatement exclus du système et tenu en même temps responsable conformément à la loi.

Il a souligné que le ministère des Anciens combattants envisageait, pour cette année de promouvoir l'activité agricole, afin de garantir la stabilité sociale des précurseurs de l'indépendance nationale et, ensuite chercher à réduire la pauvreté dans les communautés.

La Journée des anciens combattants et vétérans de la patrie a été institutionnalisée le 15 janvier 2011.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.