Gabon: BITAM - Toujours sans nouvelles Anderson Rinald

16 Janvier 2020

Disparu depuis le 12 janvier 2019 dans un village non loin de Bitam,l'enfant est toujours sans nouvelles.L'affaire enflamme les réseaux sociaux.Leblanc,comme on l'appelle,est seulement âgé de 3ans

C'est le cri d'alarme des Gabonais sur les réseaux sociaux, Facebook en particulier.

Peut on réellement rester insensible face à la disparition ou aux malheurs des autres ? Les réseaux sociaux, dont principalement Facebook de la sphère gabonaise, crie à tout va pour une mobilisation face aux disparitions d'enfants via le hashtag #OnATropSouffert lancé par Yann OB.

Et si on se levait pour Anderson Rinaldi Ngoua Abagha dit « Leblanc ». Il a 3 ans et est recherché par sa famille depuis ce 12 janvier 2020. "En tant que parent, frère et sœur, nous ne pouvons que nous mettre à la place de ceux-là qui sont apeurés chaque soir, car n'ayant aucunes nouvelles des leurs. Ne nous donnons pas de limites pour un partage ou encore pour en parler autour de nous. Il est aimé de sa famille"lance une blogueuse compatissante.

Les parents du petit enfant continuent de s'inquiéter et appellent au secours."N'attendons pas que cela nous arrive pour pouvoir enfin se sentir concerné. Le patriotisme est dans ce genre d'action"relance la blogueuse. Pour toute personne désireuse de porter son aide à la famille un contact est mis à disposition : 00241 66 50 84 54. Nous n'oublions pas aussi dans cette même foulé la jeune Nsingou Moumba Darcy Grace qui elle âge de 15 ans et apprenante au lycée d'Etat à disparu depuis ce lundi 13 janvier 2020,poursuit-elle.

Ce genre de mouvement de plus imposant sur les réseaux nous interpelle à plus de vigilance vis à vis de nos enfants mais surtout à revoir la sécurité des citoyens.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.