Burkina Faso: ASCA Burkina SA - Les travailleurs réclament leurs salaires de décembre

16 Janvier 2020

Des agents de la société de maintenance et de vente de véhicules, ASCA Burkina SA ont manifesté leur mécontentement, le jeudi 16 janvier 2020 à Ouagadougou, face au non versement de leurs salaires du mois de décembre.

La société ASCA Burkina SA du groupe Coris capital a connu une ambiance particulière ce jeudi 16 janvier 2020. En effet, les travailleurs ont déserté leurs postes de travail pour manifester contre les responsables de la société qu'ils reprochent d'avoir bloqué leurs salaires du mois de décembre.

Posté devant l'entreprise, la tristesse se lisait sur leurs visages. « Nous avons fêté sans salaire », a lancé un des manifestants qui précise que la société a cette habitude de virer leurs salaires plusieurs jours après la fin du mois, « mais cette fois-ci, c'est exagéré ».

Les frondeurs qui disent avoir contracté des prêts auprès des institutions financières, craignent de payer en même temps leurs traites des mois de décembre et de janvier si le salaire est payé après le 18 janvier.

A cela s'ajoutent les loyers impayés, les frais de scolarité de leurs enfants, etc., qui les amènent à manifester leur colère. « Tant que le comptable ne nous dit pas que nos salaires sont positionnés, nous n'allons pas travailler », a menacé un agent sous couvert d'anonymat.

Par ailleurs, les travailleurs réclament également l'amélioration de leurs conditions de travail. Ils ont confié que la société ne met pas à la leur disposition assez de moyens mais ils arrivent à satisfaire la clientèle.

Toutefois, les manifestants ont soutenu avoir la volonté de travailler pour l'avancement de la société mais il va falloir que les responsables communiquent plus.

Nous avons tenté d'obtenir la version des premiers responsables d'ASCA Burkina SA sans succès, mais aux dernières nouvelles, les salaires des travailleurs auraient été positionnés après notre passage.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.