Togo: Usagers de services publics, l'AUSEP attend vos plaintes !

Un kiosque d'usagers installé au CHU Sylvanus Olympio, un autre au CHR de Sokodé et des formations et sensibilisations dans les cinq régions administratives du Togo et dans le Grand Lomé, c'est en cela que se résume le PAGAP (Projet d'appui à l'instauration de la bonne gouvernance administrative et parlementaire au Togo) lancé ce Jeudi 16 Janvier 2020 à Lomé par l'AUSEP (Association des Usagers des Services Publics) dirigée par Kampatibe Kariyiaré.

En effet, d'après le premier responsable de cette association et également coordonnateur de ce projet, il s'agit pour eux de répondre à une double nécessité à savoir, « quel parlement pour construire dans la paix, l'inclusion, la cohésion, l'Etat démocratique togolais ? », et « quelle administration pour une mise en œuvre efficiente, efficace et responsable des priorités fixées par le gouvernement en matière d'allocations des ressources par le parlement ? ».

Ils entendent donc recueillir les plaintes des populations, bref, des usagers des services publics et les traiter pour contribuer à la bonne gouvernance administrative et parlementaire au Togo.

M. Kariyiaré et ses collègues avec le concours des autorités publiques comptent améliorer de par leurs actions, « les prestations des services rendus aux usagers », « renforcer le contrôle citoyen de l'action publique et promouvoir la transparence et la redevabilité ».

Représenté à la cérémonie de lancement de ce projet, le ministre en charge de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Gilbert Bawara, a fait transmettre son message aux acteurs impliqués dans ce projet.

Informant de ce qu'il accorde une attention particulière à cette initiative, il a indiqué que ses attentes sont entre autres, "la rigueur dans le traitement des plaintes, l'objectivité, la transparence, la fiabilité et la sincérité".

Enfin, a-t-il invité "à davantage de collaboration entre les services publics et privés". Voyant une complémentarité entre les actions déjà entreprises par le gouvernement pour une gouvernance administrative et parlementaire saine il s'est essayé à renommer le projet en "projet d'appui à l'amélioration de la bonne gouvernance".

Le lancement officiel de ce projet a été couplé avec la présentation du site web de l'AUSEP également dédié aux plaintes mais aussi aux informations sur cette association.

Démarré depuis le mois d'Octobre 2019 avec des actions de terrain, le PAGAP a une durée de vie de 12 mois et s'achève en Septembre de cette année 2020.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.