Sénégal: Transport aérien - AIBD affiche une croissance de 5% en 2019

16 Janvier 2020

Le trafic aéroportuaire de l'Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) est en nette progression. En effet, sa croissance de 5% est notée en 2019 par rapport à 2018, a affirmé hier mercredi le Directeur général de LAS, lors d'une cérémonie de présentation des vœux du nouvel an, rapporte l'Agence de presse sénégalaise que nous avons visité hier, mercredi 15 janvier.

Le directeur général de Limak-Aibd-Summa (LAS), société en charge de la gestion de l'aéroportuaire international Blaise Diagne (Aibd) a affirmé que le trafic a augmenté de 5 % en 2019, comparativement à l'année précédente.

Et ce, grâce à l'apport de la nouvelle compagnie Air Sénégal international. Il l'a affirmé hier mercredi, à la gare des pèlerins, à l'occasion d'une rencontre de présentation de vœux de nouvel an aux employés de la société, tenue dans l'enceinte de la gare des pèlerins de l'Aibd.

PRES DE 2 MILLIONS 500 DE PASSAGERS ONT TRANSITE PAR AIBD

A suivre ses explications: «Cette année s'est terminée avec un trafic de 2 491 185 passagers, soit une augmentation de 4,69% avec les transits, et de + 5,93% hors transit». Xavier Mary d'ajouter: «Grâce à Air Sénégal, au développement de son réseau et à la mise en place de son hub, nous avons pu obtenir ces résultats de trafic».

Selon le Dg de LAS: «Ces résultats s'expliquent en partie par la faillite de Camairco, celle d'Aigle Azur, ainsi que le départ anticipé de South Africa Airways, du aux difficultés qu'a eues cette compagnie aérienne».

La nouvelle compagnie a choisi l'Aibd pour développer sa stratégie triennale de déploiement vers l'Afrique de l'Ouest, l'Afrique du Nord et l'Europe, a relevé Jean-Baptiste Diop, chef du département développement des lignes.

Elle a lancé de nouvelles lignes vers l'Europe (Paris, Marseille, Barcelone), et a ouvert une dizaine de lignes l'Afrique de l'Ouest et du Nord. Abidjan, Praia, Conakry, Bamako, Ouagadougou, Niamey, Bissau, Banjul, Nouakchott, Accra, Lagos, Abuja et Casablanca sont desservis.

LE TRAFIC AUGMENTE DE +5% COMPARE A 2018

Au sujet du plan stratégique que déroule Air Sénégal, il dira: «La mise en place du hub d'Air Sénégal a permis de résorber le gap laissé par ces compagnies et nous a permis de terminer l'année 2019 avec un résultat de trafic positif (+5%), comparé à 2018».

Cette performance est «au-dessus de la moyenne africaine et de l'objectif  assigné par l'Etat du Sénégal», soutient-il.

Quant aux perspectives, il dira qu'«elles s'annoncent belles pour 2020, avec la poursuite du développement d'Air Sénégal, qui compte acquérir deux A220-300, pour permettre l'ouverture de nouvelles lignes pour la prochaine saison de l'été 2020. Il s'agira de Genève, Londres, Washington et New York».

NANTES BIENTOT DESSERVI

L'ouverture d'une nouvelle ligne sur Nantes par la compagnie TRANSAVIA à partir d'avril 2020, et l'augmentation de la fréquence des compagnies L6, TP, Vueling, Ceiba, Air Senegal et Turkish auront comme résultat d'augmenter de manière substantielle le trafic.

Par conséquent, exhorte Xavier Mary: «Nous devons tout mettre en œuvre pour soutenir notre compagnie, nous devons l'assister, être à ses côtés, pour qu'elle prenne son envol».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.