Sénégal: AGF - Un financement supplémentaire pour une augmentation de capital au profit des PME africaines

Dakar — African Guarantee Fund (AGF), principale institution de garantie en Afrique, annonce avoir reçu de la KfW Development Bank, un établissement bancaire allemand, un financement supplémentaire de 33 millions dollars US (près de 20 milliards de francs CFA), qui va l'aider à augmenter son capital et devrait l'amener à faire plus d'"efforts" dans l'accomplissement de sa mission.

"Cet accroissement de son capital devrait propulser les efforts d'AGF dans l'accomplissement de sa mission : permettre aux PME (petites et moyennes entreprises) africaines de continuer à jouer un rôle essentiel dans la croissance des économies africaines au travers de leur inclusion financière en particulier", écrit l'institution de garantie dans un communiqué.

Selon le texte, ce nouveau financement "intervient à un moment où le secteur des PME du continent a été désigné comme un moteur clé de la croissance africaine". Et c'est la raison pour laquelle African Guarantee Fund "demeure focalisée sur son objectif consistant à fournir des garanties financières à plus de 10.000 PME chaque année, par le biais des institutions financières partenaires et, par ricochet, à permettre la création 30.000 emplois par an".

"Cette augmentation de capital contribuera grandement à maintenir notre impact positif sur le continent. Jusqu'à présent, nous avons cumulativement émis plus d'un milliard de dollars de garanties, mettant à disposition environ 1,7 milliard de dollars pour le financement des PME par le biais de nos institutions financières partenaires", explique Felix Bikpo, directeur général du groupe African Guarantee Fund.

AGF déclare avoir aidé à "la création de plus de 100.000 emplois supplémentaires", avec ces garanties.

Selon le communiqué, 60% des 20.000 PME africaines bénéficiaires de ses garanties ont été créées par de jeunes entrepreneurs, un segment démographique aujourd'hui majoritaire en Afrique, tandis que 30% des PME sont dirigées par des femmes. "Ces deux sous-groupes de la population ont un impact réel sur les économies africaines, ce qui suscite la fierté de l'institution."

"Notre expérience à travers l'Afrique nous montre que les femmes du continent sont des entrepreneures tenaces, même si elles sont confrontées à un déficit de financement de 42 milliards de dollars US. Cette augmentation de capital de KfW sera essentiellement utilisée pour accroître le financement des entreprises détenues ou dirigées par des femmes", affirme Felix Bikpo.

"A cela s'ajoute notre partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD) par le biais de l'Affirmative Finance Action for Women in Africa (AFAWA), qui a actuellement un engagement de 251 millions de dollars des pays du G7", poursuit le directeur général d'AGG, cité dans le communiqué.

African Guarantee Fund a été fondé par le gouvernement du Danemark, par le biais de l'Agence danoise de développement international, le gouvernement d'Espagne, par le biais de l'Agence espagnole de coopération et de développement internationaux, et la BAD.

L'institution de garantie est présentée comme un établissement financier et non bancaire, dont l'objectif est de promouvoir le développement économique, de favoriser la création d'emplois et de réduire la pauvreté en Afrique en fournissant aux institutions financières des produits de garantie et un appui au renforcement des capacités spécifiques aux PME en Afrique.

Les autres actionnaires de l'AGF sont l'Agence française de développement, le Fonds nordique de développement, le Fonds d'investissement pour les pays en développement et la banque de développement KfW.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.