Madagascar: Fondation BOA - Réhabilitation des écoles primaires publiques malgaches

La Fondation BOA MADAGASCAR, engagée pour la réalisation des dix-sept objectifs du développement durable de l'agenda 2030 des Nations Unies, notamment la bonne santé et le bien-être, l'éducation de qualité ou encore l'égalité entre les sexes ; a entamé sa campagne de réhabilitation des écoles primaires publiques malgaches (EPP) ce mois de janvier.

La Fondation BOA Madagascar, présidée par Sidika Akbaraly, a procédé le 08 janvier à la remise de clés du bloc sanitaire de l'EPP Volosarika d'Ambanidia où sont scolarisés 500 élèves. Hier, 16 janvier 2020, la délégation de la fondation menée par sa présidente s'est rendue à l'EPP d'Andoharanofotsy pour l'inauguration des travaux de réhabilitation effectués sur l'établissement. Un projet parrainé par la ministre de l'Education nationale, de l'enseignement technique et professionnel, Marie Thérèse Volahaingo. Les travaux concernaient les six salles de classe de cette école primaire, de la consolidation des fondations jusqu'à la rénovation de la toiture en passant par la peinture et tout le nécessaire. A noter que cette école compte plus de 918 élèves en son sein.

Des travaux durables. Dans son allocution, Sidika Akbaraly a sensibilisé les élèves, les parents mais également le personnel de l'établissement sur la nécessité de bien entretenir les infrastructures de l'école, surtout celles qui viennent d'être rénovées ; « cela va nous encourager à revenir pour réaliser d'autres projets », a-t-elle dit. Elle a également émis son souhait de continuer ce partenariat avec le ministère de l'Education nationale, surtout pour la réhabilitation des EPP dans les coins reculés en dehors d'Analamanga.

Les projets à venir. Outre les EPP d'Ambanidia et d'Andoharanofotsy, la Fondation BOA projette aussi de réhabiliter deux autres écoles publiques à Mampikony et deux autres à Mananjary très prochainement. Le but de ces actions est de permettre aux populations marginalisées d'accéder à une éducation de qualité, dans de bonnes conditions. D'ailleurs, Sidika Akbaraly est convaincue que « les enfants sont l'avenir de ce pays. Si vous travaillez bien, peut-être que vous allez travailler avec la Fondation BOA Madagascar dans un futur proche », a-t-elle annoncé aux enfants venus assister en masse à cette inauguration à l'EPP Andoharanofotsy hier. Puis en dehors de l'éducation, il convient également de préciser que la fondation œuvre dans le domaine de la santé. Les projets dans ce secteur pour cette année comprennent la mise en place de deux centres de vaccination à Analamanga, en partenariat avec le ministère de la Santé publique et l'OMS (Organisation mondiale de la santé). Et enfin, selon les explications entendues auprès des responsables au sein de la Fondation BOA, un centre culturel sera construit pour cette année 2020 et sera installé au premier étage de la BOA Antaninarenina.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.