Togo: Un rapport de la Banque mondiale valide les choix du pays

16 Janvier 2020

Les pays qui adoptent une approche intégrée vis-à-vis de l'électrification, en envisageant à la fois l'extension du réseau principal, les mini-réseaux et les systèmes solaires à usage domestique, sont ceux qui réalisent les gains les plus rapides. Ce sont les conclusions d'une étude que vient de réaliser la Banque mondiale.

Ca tombe à pic car c'est très exactement la démarche entreprise par le Togo depuis près de 2 ans avec le projet 'Cizo' et les mini centrale solaires.

Un contrat a été signé il y a quelques jours pour la construction d'une centrale de 50 MWC à Blitta.

Dans la plupart des pays ayant enregistré les gains en électrification les plus rapides entre 2010 et 2018 (Bangladesh, Cambodge, Kenya, Myanmar, Népal, Rwanda et Tanzanie), les stratégies nationales d'électrification ont su mettre à profit une combinaison d'investissements à la fois dans le réseau principal, les mini-réseaux et les systèmes solaires à usage domestique.

Le Nigeria est un autre exemple récent de pays à avoir mis au point une stratégie et un plan de mise en œuvre intégrés d'électrification nationale, souligne le rapport.

Depuis 20 ans, la pénétration de l'énergie solaire hors réseau (y compris les lanternes solaires, les systèmes pico-PV et les systèmes solaires à usage domestique) est en plein essor, avec plus de 100 millions de systèmes vendus rien qu'en Afrique.

Cette croissance du marché est due à la hausse de la demande de la part des consommateurs de services d'électricité à domicile, ainsi qu'à l'allure soutenue des innovations survenues dans le secteur des télécommunications, qui ont favorisé l'essor du modèle PAYG pour l'accès à l'électricité.

Aujourd'hui, ces systèmes solaires à usage domestique coûtent généralement entre 30 et 200 dollars en fonction de leur capacité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.