Afrique: Polémique autour de la capacité du Cameroun à abriter la CAN 2021

Ballon de football sur du gazon
16 Janvier 2020

Le président de la Confédération africaine de football a achevé une visite de travail de trois jours au Cameroun. Cette visite d'Ahmad Ahmad relance la polémique autour de la capacité du Cameroun à abriter la CAN 2021.

Les discussions avec le président de la CAF et les autorités camerounaises du football ont porté sur la question des infrastructures, de la sécurité et de la date à laquelle se jouera la CAN.

La CAN 2021 devrait se dérouler du 9 janvier au 6 février 2021. Ce changement devant encore être validé lors de la prochaine réunion du Comité exécutif de la CAF.

Mais pour Ahamad Ahmad, les infrastructures en construction devraient être prêtes pour janvier 2021.

"Je suis aujourd'hui convaincu que le peuple camerounais vivra cette Coupe d'Afrique dans une ferveur exceptionnelle parce que la passion du football qui existe ici dans ce pays est unique et inimitable. La CAF a mesuré cette dimension dans le travail de préparation et évalué à leur juste valeur les avancements significatifs sur les divers chantiers de la CAN 2021. Je peux vous dire que la tendance est à l'optimisme."

En revanche, pour Alphonse Joseph Ondobo, entraîneur de football, les nouveaux stades de Garoua, de Bafoussam, de Yaoundé et de Douala ne seront pas prêts dans douze mois. Et c'est un gros risque d'y prévoir aussi le CHAN 2020 dans deux mois et demi.

"Ces différents stades auxquels vous faites allusion, les plus récents n'ont pas été livrés. Comme ils n'ont jamais été livrés, ça veut dire qu'ils ne sont pas prêts. On a beau voir les maquettes, mais ça ne suffit pas. Il faudrait que toutes les conditions soient remplies. C'est-à-dire qu'il y ait des ouvertures, qu'il y ait certains matches qui se déroulent pour voir si l'on peut accueillir des visiteurs."

L'insécurité en régions anglophones

En matière de sécurité, Albert Atangana Fouda, expert des questions de football, estime que le prix sera trop élevé pour assurer la sécurité dans le sud-ouest en proie à un conflit armé.

Celui-ci considère par ailleurs que le risque n'est pas à écarter que le Cameroun n'organise pas, de nouveau, la CAN 2021 :

"Même si tout le cahier de charge ne sera pas rempli, le CHAN est une fleur pour nous, pour tout ce qu'on a déjà investi. Mais pour la CAN 2021, je ne crois pas que les déclarations algériennes aient été faites pour rien. L'Algérie s'est déjà déclarée, il faut prendre ça au sérieux."

Le choix de ramener le début de la compétition de fin juin à début janvier 2021, au cas où la CAN se jouerait au Cameroun, est motivée par les conditions météorologiques aléatoires, c'est-à-dire une pluviométrie élevée de juin à août, au pays de Roger Milla et Samuel Eto'o Fils.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.