Niger: Les magistrats veulent la lumière sur le massacre de Chinagoder

Le Niger est encore ému près d'une semaine après l'attaque de la base de Chinagoder, à la frontière avec le Mali, qui a fait 89 morts parmi les soldats nigériens.

Des associations de la société civile ont appelé sur les réseaux sociaux à manifester ce vendredi 17 janvier à Niamey, pour soutenir les forces de défense et de sécurité, demander le retrait de la présence militaire étrangère et l'ouverture d'une enquête sur les dernières attaques.

Plus tôt cette semaine, c'est le Syndicat autonome des magistrats du Niger qui a publié un communiqué de presse pour demander que le « ministère de la Justice, saisisse le parquet du pôle judiciaire en matière de lutte anti-terroriste pour faire la lumière » sur le massacre de Chinagoder.

Son secrétaire général, Nouhou Aboubacar s'exprime: « C'est dans le cadre d'une procédure judiciaire qu'on peut tout clarifier. Les circonstances, les personnes impliquées éventuellement, les moyens, leur provenance. Tout !

Nous voulons également que notre parquet - notre ministère de la Justice - s'inscrive dans cette ligne.

A partir du moment où il y a un pôle antiterroriste qui a été créé au Niger, il faut qu'on donne l'impression à nos citoyens que nous avons une juridiction qui peut faire toute la lumière par rapport à ce genre de situation.

Donc nous, c'est ce silence que nous voulons amener l'État à briser. C'est tout simplement pour aider nos concitoyens à bien comprendre ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.