Madagascar: Augure - Pour une gestion plus transparente des ressources humaines de l'État

Ce logiciel offrira une vision exhaustive du personnel de l'État, de sa répartition et de son alignement avec les priorités du gouvernement.

La cérémonie de réception des équipements informatiques et de réseau pour les ministères utilisateurs de l'AUGURE s'est tenue, hier, au ministère des Affaires Étrangères. Elle était placée sous le haut patronage du Premier ministre et de l'ambassadeur de l'Union européenne. La cérémonie a également vu la présence du ministre du Travail, de l'Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales, Gisèle Ranampy. Les problèmes de gouvernance fragilisent significativement les efforts de développement du pays. Dans ce cadre, le projet « Ny fanjakana ho an'ny Daholobe » (NFD) entre la commission européenne et la République de Madagascar a pour objectifs de contribuer à des finances publiques plus efficaces, à la lutte contre la corruption, à l'effectivité des sanctions en cas de corruption et à une gestion plus transparente et efficace des ressources humaines de l'État.

Programme de réformes. Le projet NFD s'inscrit ainsi dans la mise en œuvre du Programme de Réformes pour l'Efficacité de l'Administration (PREA) qui relève directement de la Présidence de la République. Il travaille en étroite collaboration avec le bureau d'appui à la coopération extérieure du ministère de l'Economie et des Finances. Il a pour objectif spécifique de renforcer l'efficacité et l'intégrité de l'administration publique pour améliorer la délivrance et la qualité des services publics. Notons que l'assainissement de la gestion des ressources humaines de la Fonction Publique et de la solde constitue une des priorités du Plan Emergence Madagascar (PEM), auquel contribue l'Union européenne (UE) à travers le projet NFD.

Audit. Par ailleurs, plus récemment, l'UE a appuyé la Cour des Comptes dans son audit d'AUGURE et de la gestion de la solde. Le travail d'audit se poursuit encore ces prochaines semaines au niveau du paiement et de la comptabilité de ces dépenses. Les conclusions de la première phase ont été remises par la Cour des Comptes à la Présidence et publiées dans le rapport public présenté à la population.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.