Gabon: Transport ferroviaire / SETRAG - Les clients se mouillent à bord

17 Janvier 2020

Une vidéo qui circule sur la toile montre les passagers de la SETRAG qui se mouillent à l'intérieur du train durant un voyage. Ce fait inquiète et soulève des interrogations.

Comme dans nos maisons en saison pluvieuse, la pluie telle une boussole situe les parties de nos toitures où se trouvent des fuites. C'est visiblement le cas avec la compagnie de transport ferroviaire " SETRAG" qui a une toiture qui coule dans un wagon. Une vidéo devenue virale qui fait le buzz sur la toile nous montre des passagers du train qui se mouillent avec leurs bagages suite à une pluie. Les gouttes d'eau qui sortent de la toiture sont étalées dans tout le wagon de ce train voyageur.

Cette situation qui peut faire rire où pleurer selon les émotions des uns et des autres, nous emmène à nous demander si le client est encore roi. Comment concevoir que des clients qui dépensent pas moins de 33.000FCFA pour un voyage dans l'Est du pays se trouvent être transportés dans de telles conditions ? Des tas de questions peuvent suivre celle que nous nous posons. Le sujet est brûlant chacun peut y aller de son commentaire et de son interrogation. Comme toute société qui se respecte et qui est de surcroît soucieuse de son image, la SETRAG devra donner des explications à sa clientèle.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.